Le yodel suisse (ou youtse) : fête populaire et tradition vivante

Reconnaissable entre tous, le yodel fait pleinement partie du folklore suisse. Moins connue que ses cousins allemand ou autrichien, la version helvète méritait bien quelques présentations. Tradition insolite vivante, ce chant traditionnel également nommé « youtse » continue d’attirer un large public lors de grandes fêtes populaires.

http://www.voyageurs-du-net.com/wp-content/uploads/2013/03/yodel-suisse-youtse1.jpg

A la découverte du yodel (ou youtse)

« Yololololuhou ! » Ah ! le yodel… ce doux chant des alpages suisses, cette mélodie qui nous transporte par-delà les cimes. On a tout de suite l’image de ce fier chanteur en culotte de peau, bretelles et chapeau à plumes, sautillant gaiement au rythme des volutes enjouées. Ça, c’est pour l’image d’Épinal. Car le yodel suisse, également nommé « youtse », c’est à la fois ça… et pas ça.

Jodel, jodle, yodl, jodl, ou encore youtse  : écrivez-le comme vous voulez, mais n’hésitez pas à l’écouter. Et, pour commencer, n’ayons pas peur de mots : le yodel fait partie des « musiques du monde » (entendre par là : musiques de quelque part, musiques traditionnelles de terroir). Hé oui ! D’ailleurs, cette technique vocale existe dans plusieurs pays d’Afrique, en Mongolie ou encore en Géorgie. Technique ? Oui, car le yodel, c’est avant tout une technique. Qui consiste à passer de la voix de corps (poitrine) à la voix de tête. Mais, avant d’accéder au statut de chant folklorique, on suppose que le yodel était surtout un moyen de communication pour les bergers des montagnes, d’un alpage à l’autre.

Souvent confondu avec celui d’Autriche ou de Bavière, le yodel suisse est plus méconnu que ses voisins. Et plus mélancolique, aussi. Bref, oubliez pour de bon ce gai chanteur qui sautille de joie… Cela dit, ce n’est pas triste non plus. Et, qui plus est, c’est convivial car pratiqué en choeur… principalement composé d’hommes, il faut l’avouer. Enfilez le costume traditionnel, mettez-vous en arc de cercle, ajoutez quelques voix derrière, chantez a capella ou accompagné d’un instrument et hop, vous voici devenu yodleur !

La Fête fédérale des yodleurs, fête populaire par excellence

Yodleur débutant, certes, mais yodleur quand même. Pour améliorer votre pratique, rien de tel qu’un rassemblement où écouter les autres chanter et s’inspirer de leur maîtrise du chant. Lors de votre court séjour au ski, il serait dommage de ne pas participer à une de ces fêtes folkloriques dédiées au yodel : canton de Berne, Suisse centrale, Suisse romande… C’est d’ailleurs lors de ces fêtes folkloriques que sont sélectionnés les chanteurs qui pourront ensuite participer à LA grande rencontre du yodel : la Fête fédérale des yodleurs, itinérante, rassemble tous les trois ans pas loin de 10 000 participants et plus de 100 000 visiteurs ! Une vidéo vous donnera une petite idée de l’ambiance de la dernière Fête fédérale des yodleurs, en 2011, à Interlaken :

Concours honorifique devant un jury. Prestation en solo, en duo ou en club. Tenue traditionnelle exigée et irréprochable. On croise également dans cette fête des joueurs de cor et des lanceurs de drapeau. On y boit, on y mange, on y danse. Et chaque fois, dans une ville différente. Pour info, la prochaine et 29ème Fête fédérale des yodleurs aura lieu du 4 au 6 juillet, à Davos.

Apprendre le yodel ?

Autre méthode pour améliorer sa pratique : enfiler les bretelles ou la jupe rayée et prendre des cours de yodel, tous simplement. Il y en a un peu partout en Suisse. Pour cela, allez jeter un œil sur le blog de cette jeune professeure, Héloïse Heïdi Fracheboud, découverte au hasard du net et qui donne quelques conseils et informations pédagogiques sur l’art du yodel.

Sinon, vous pouvez également aller faire un tour sur le site de l’Association fédérale des yodleurs, aujourd’hui centenaire, et affichant plus de 20 000 membres au compteur. Pas évident toutefois de se renouveler et d’attirer les jeunes… A moins de sortir un tube comme celui ci-dessous, qui contribua fortement, au début des années 70, à la renommée du yodel Suisse. Si avec ça l’association n’atteint pas les 30 000 yodleurs…

Voir aussi : le calendrier des fêtes de yodleurs.

Crédit photo : site du Jodler Klub de Lausanne.

VOYAGER PAS CHERLa rédaction vous conseille :

Voyager avec 20 euros par jour, le guide
En savoir plus

Virginie - Vie Productive.com - Fontenay-aux-roses"Enfin un guide voyage qui démonte point par point la plus courante des excuses. Non, voyager ne coûte pas forcément cher ! "

Katy Chey - Communication et marketing - Londres"Voilà un guide pour voyager qui déborde de conseils avisés et malins ! Les bons plans qu’il contient s’adressent à tous voyageurs, expérimentés ou non"

Julien Valat - Blog Vitamin-e - Montréal, Canada"Ma première lecture de ton guide m’a enthousiasmée car tu y livres un réel tour d’horizon des possibilités qui s’offrent aux voyageurs"


Vous en voulez encore ?

Articles que vous allez aimer :
Suisse

Vous aimeriez nous proposer un article similaire ? C'est par ici !

Pas encore d'article similaire

Vous aimeriez nous proposer un article similaire ? C'est par ici !

Il y a 1 commentaire

Ajoutez le vôtre

Note : vous n'obtiendrez pas de lien en venant commenter sur VDN. Inutile donc de venir spammer... Seuls les liens pertinents, en rapport avec le sujet seront publiés.

  1. Leslie@Voyage Perou

    Le yodel, je l’avais découvert en Autriche. C’est franchement impressionnant n’empêche, ça va vite, fort et…je ne sais pas trop quand ils reprennent leur souffle! Je trouve que ça va si bien avec un paysage de montagnes justement…
    Je m’étais promis de ne pas le dire mais..Ricooolaaa, voilà ça me démangeait 😉


Laisser un commentaire