Travailler depuis l’étranger grâce à Workaway

Le volontariat est un excellent moyen pour voyager pas cher, acquérir de l’expérience professionnelle, faire des rencontres et partager le quotidien des locaux. Je participe d’ailleurs en ce moment même à une mission au Kenya dans un petit orphelinat. C’est grâce au site internet Workaway que j’ai pu contacter le directeur.

Workaway est un site internet qui met en relation des « workawayers » (les volontaires) avec des programmes de volontariats dans de nombreux pays. Le principe est très simple : voyagez à moindre frais, travaillez pour un des programmes proposés et soyez logé et nourri par les hôtes.

L’inscription est malheureusement payante mais très peu onéreuses : 22 euros pour 2 ans. En tant que blogueur, je leur ai proposé d’écrire un article à leur sujet avec quelques liens. Le webmaster a rapidement accepté de m’ouvrir un compte gratuitement 🙂

J’ai donc fait une recherche sur le Kenya et est trouvé à Nairobi, Lynsi Love, un petit orphelinat qui cherche des professeurs ou des webmasters pour les aider à faire fonctionner l’orphelinat. Vous trouverez d’ailleur plus d’informations ci-contre : Lynsi Love, orphanage in Nairobi.

Une fois en contact avec l’hôte, vous pourrez convenir par internet (ou par téléphone) des modalités de votre intervention : dates, objectifs de votre mission, planning de travail (assez flexible, surtout en Afrique), les éventuels frais quotidiens pour l’hébergement, la nourriture, les transports, …

Me voilà aujourd’hui chez Peter, le directeur. J’écris d’ailleurs cet article depuis ma chambre pendant que les orphelines hébergées par la famille font le plein en eau. Demain, j’ai un cours de Maths à l’orphelinat avec une classe de niveau 3ème / seconde : vive les entiers naturels ! Ma mission pour Lynsi Love consite aussi à travailler sur leur blog, et plus précisement, à trouver d’autres volontaires et donateurs.

Je vous invite donc à parcourir le blog de Lynsi Love, et si vous voulez en savoir plus sur le fonctionnement de site de voyageurs volontaires, vous pouvez aller voir mon article qui explique comment travailler et voyager grâce à Workaway.

Si seulement j’avais su plutôt que le travail pourrait être aussi un plaisir, j’aurais fait du volontarait pour chacun de mes longs voyages 😉

VOYAGER PAS CHERLa rédaction vous conseille :

Voyager avec 20 euros par jour, le guide
En savoir plus

Virginie - Vie Productive.com - Fontenay-aux-roses"Enfin un guide voyage qui démonte point par point la plus courante des excuses. Non, voyager ne coûte pas forcément cher ! "

Katy Chey - Communication et marketing - Londres"Voilà un guide pour voyager qui déborde de conseils avisés et malins ! Les bons plans qu’il contient s’adressent à tous voyageurs, expérimentés ou non"

Julien Valat - Blog Vitamin-e - Montréal, Canada"Ma première lecture de ton guide m’a enthousiasmée car tu y livres un réel tour d’horizon des possibilités qui s’offrent aux voyageurs"


Vous en voulez encore ?

Articles que vous allez aimer :
Kenya
voyage humanitaire

Il y a 4 commentaires

Ajoutez le vôtre

Note : vous n'obtiendrez pas de lien en venant commenter sur VDN. Inutile donc de venir spammer... Seuls les liens pertinents, en rapport avec le sujet seront publiés.

  1. Caroline K

    Ce genre de mission m’intéresse pas mal mais en payant ces 22€ (dérisoires c’est vrai) quelles sont nos chances de trouver des missions « sympa », c’est à dire du 8 – 20h max, pas d’exploitation… ?
    Merci d’avance 😉

  2. Kalagan

    Salut Caroline.

    Une fois inscrit sur Workaway, tu auras accès aux coordonnées des responsables des programmes avec qui tu pourras échanger et discuter des conditions de travail. Y’a aussi les commentaires qui permettent de te faire une idée.

    Au Kenya, y’avait aucun condition, aucune régle. C’était comme je voulais. En gros, je bossais 2 ou 3 jours par semaine à l’orphelinat (bonne ambiance, pas de stress…), et je bossais aussi dans un second lieu, partagé avec d’autres associations. Je faisais plutôt de la communication sur internet et de l’amélioration du blog. Je n’avais aucune horaire, et je pouvais prendre des lundis ou vendredis pour les gros week-end ou excursions. Bref, loinn d’une quelconque exploitation.

  3. Expatrié

    J’ai 35 ans, normalement, la limite d’âge c’est 28 ans maxi (même si j’ai déjà lu que dans l’humanitaire, la limite d’âge est plus souple qu’en VIE ou VIA). Je suis webmaster et photographe, est-ce que cela pourrais intéressé un organisme dans avoir un sous la main? En Asie si possible, ayant passé 3 ans en Thaïlande et voyagé au alentour, je connais bien la zone.


Laisser un commentaire