Mikaël Faujour, journaliste - responsable éditorial de Voyageurs du Net

Journaliste, ancien chroniqueur musical et culturel (Music Story, de 2005 à 2008 et secrétaire de rédaction durant l'année 2008 ; puis Toute la Culture, de 2009 à 2011, en tant que responsable de la rubrique Musique) et ponctuellement éditorialiste de-ci, de-là, j'ai créé Voyageurs du Net avec mon ami Kalagan en 2012.

Une fois ma Licence d'Histoire de l'art obtenue – à distance – auprès de l'université de Lille 3, quelques mois plus tard, nous étions en Amérique centrale, au Guatémala, pour y donner des cours de journalisme web à l'Alliance française de Quetzaltenango, de septembre à décembre. Parallèlement, je débutai une collaboration avec Ragemag, journal en ligne mordant, signant là quelques éditoriaux, sous mon nom et sous pseudo.

Après quelques vadrouilles mexicaines, conduit par un hasard heureux du cœur, je décide de m'installer au Guatémala, où ma vie s'attache désormais. Là, je continue à administrer et alimenter Voyageurs du Net, tout en réalisant des piges sur le voyage et la découverte du monde (Bravofly, Trivago) ou des travaux et enquêtes sur des sujets plus intellectuels (Monde diplomatique, Artension).

En attendant un retour en France possiblement à l'été 2015, je continue à découvrir la société, l'histoire et la culture guatémaltèques, tout en continuant à travailler à l'obtention de diplômes (pro-FLE, diplôme DELE de niveau C1 en espagnol) développer d'autres projets, dont l'un très ambitieux et anonyme consacré à la critique de l'art contemporain – avec, notamment, un lancement prévu pour début 2015.

L'année 2014, pour Voyageurs du Net, qui fête ses deux ans, est décisive sur plusieurs points, relatifs à sa professionnalité et à sa ligne éditoriale. Et c'est pourquoi nous avons inauguré une nouvelle maquette en février, c'est-à-dire un support qui soit à la hauteur de nos objectifs et ambitions. Un grand travail de mise en adéquation de son ambition éditoriale et de son contenu réel doit nous conduire à affirmer une originalité, une unicité, une pertinence et un professionnalisme accrus. Ce chantier en cours, chantier vaste, et dont nous escomptons que les avancées seront patentes à la fin de l'année, doit contribuer à faire de VDN un site plus reconnu, un média d'autorité – au-delà de l'étiquette ou du seul cadre, passablement étroit, du « blog de voyage ».

Responsable éditorial du site, j'assume aussi diverses tâches : lecture-correction-intégration des contributions externes, écriture de la majorité des articles publiés (intervioux, reportages, éditos, etc.) souvent en application de critères de référencement Google, traductions (anglais et espagnol à français) et de community manager de la page Facebook de Voyageurs du Net.

Contributions notables