Homéopathie en voyage : que mettre dans sa trousse à pharmacie ?

Souvent montrée du doigt, l’homéopathie est d’un grand secours pour certains accidents : petits bobos, piqûres ou autres. Pour ma part, j’ai toujours dans mon sac quelques flacons d’huiles essentielles, notamment le mélange d’huiles nommé Pranaforce (de la firme Pranarom), qui nous a épargnés lors du rugueux et sibérien hiver bruxellois d’attraper des angines ou Ebola. Voici quelques conseils pour emplir votre trousse à pharmacie de choses plus utiles qu’une tronçonneuse, car nous aimerions mieux vous aider à prévenir plutôt que guérir… ou amputer.

http://www.voyageurs-du-net.com/wp-content/uploads/2012/11/trousse-pharmarcie-voyage-homeopathie.png

Ces divers remèdes naturels, vous les trouverez dans des pharmacies homéopathiques, en herboristerie, voire dans certaines pharmacies courantes. Vous pourrez aussi les commander sur Internet. Un conseil de disposition : il convient de séparer l’homéopathie des huiles essentielles : les émanations de ces dernières peuvent altérer l’effet des granulés. Attention aussi à ne pas toucher avec les doigts les granulés et à ne les prendre qu’un quart d’heure avant le repas, sauf en cas de choc. Il convient de respecter les écarts entre les repas et éviter la menthe, la camomille, le thé et le café lors de la prise des granulés. Ils atténuent leur effets.

Voici maintenant une belle brochette de remèdes au nom latin, ce qui vous rappellera à coup sûr « les-heures-les-plus-sombres » des cours de latin du collège.

Arnica montana

Les granules d’Arnica montana sont très efficaces pour guérir les blessures superficielles, comme les bleus, les coups de soleil et petits accidents bénins. L’Arnica est conseillé aussi en cas de fatigues et douleurs musculaires, par exemple après un trek ou une séance de course à pied… ou causées par le stress et même en cas d’accident. Il peut également, dans ces cas, être ingéré préventivement : mieux vaut prévenir que guérir. J’ajoute que l’Arnica est également bon en prévention des problèmes cardiaques.

Nux vomica

J’utilise Nux vomica lorsque j’ai le ventre un peu ballonné, après avoir trop mangé ou en cas de stress. Il existe sous des formes diverses (granulés, ampoules, suppositoires, etc.). Ma préférence va plutôt aux granulés – qui sont les plus pratiques en voyage – et aux gouttes. Le Nux vomica, donc, est conseillé pour traiter les troubles digestifs (c’est-à-dire quand vous pétez comme un âne ou que vous avez la turista), mais aussi pour traiter la grippe dès les premiers symptômes, le rhume, ou encore les problèmes d’hypertension artérielle. Il est conseillé aussi en cas de maux de tête.

Belladonna

Pour la fièvre, je vous conseille la belladone (ou belladonna ou belle dame : à votre guise). Elle a aussi vertu de traiter divers maux du système oto-rhino-laryngique (oreilles, nez, gorge) : rhinopharyngite, trachéite, angine, otite. Elle est recommandée dans les cas de rougeurs cutanées, de maux de tête, d’insolation et coups de soleil… mais aussi pour le hoquet, l’hypertension, la sécheresse oculaire.
PS – Si vous ne le trouvez ni en pharmacie ni ailleurs, n’allez pas, en désespoir de cause, au sex-shop : on vous remettrait vraisemblablement le DVD d’une actrice olé-olé nommée Belladonna, ce qui ferait plutôt monter que baisser la température.

Apis mellifica

L’apis mellifica est à conseiller principalement pour les piqûres : c’est un remède incontournable. Elle est aussi efficace pour traiter les coups de soleil et l’urticaire. Son effet anti-inflammatoire est « comparable aux antihistaminiques et aux corticoïdes », d’après un certain M. Aubin mentionné sur le site Les Huiles Essentielles.net (la page est plus complète, quoique le site soit très moche : un peu comme ces scientifiques passionnants et hideux). Son utilisation est recommandée aussi pour la conjonctivite, les infections urinaires, les angines et d’autres trucs.

On en trouve en gouttes, doses, comprimés, ampoules buvables (le détail dans le lien susmentionné). On n’en trouve pas en poudre à sniffer, par contre : ça, c’est autre chose. Ça ne prend pas de place, en tout cas, c’est bon sous la langue et y’a pas besoin d’eau.

Vous pourrez alors vous vanter d’avoir une trousse plus éclatante que votre voisin et rire de lui lorsqu’il agonisera avec une fièvre délirante de 40°C doublée d’un rhume dégoulinant et de coups de soleil purulents sur tout le dos. Car vous, au moins, vous aurez été prévoyant, ce dont vous ne manquerez pas de vous vanter à votre ami faisant sa dernière prière.

Somme toute, au côté des remèdes homéopathiques, vous serez bien inspiré de placer les indispensables de toute trousse à pharmacie : compresses, pansements, alcool et autres articles de premiers secours : s’il vous arrivait en effet de vous couper un doigt ou souffrir d’une ampoule ou d’un coup de soleil, l’homéopathie ne serait sans doute pas la réponse la plus adéquate.

Un panaché de médecine douce et d’articles de premiers soins : voilà notre recommandation pour constituer votre trousse à pharmacie pour voyager.

[Article publié initialement en novembre 2012, remis à jour le 21 mars 2016.]

VOYAGER PAS CHERLa rédaction vous conseille :

Voyager avec 20 euros par jour, le guide
En savoir plus

Virginie - Vie Productive.com - Fontenay-aux-roses"Enfin un guide voyage qui démonte point par point la plus courante des excuses. Non, voyager ne coûte pas forcément cher ! "

Katy Chey - Communication et marketing - Londres"Voilà un guide pour voyager qui déborde de conseils avisés et malins ! Les bons plans qu’il contient s’adressent à tous voyageurs, expérimentés ou non"

Julien Valat - Blog Vitamin-e - Montréal, Canada"Ma première lecture de ton guide m’a enthousiasmée car tu y livres un réel tour d’horizon des possibilités qui s’offrent aux voyageurs"


Vous en voulez encore ?

Articles que vous allez aimer :
Pas encore d'article similaire

Vous aimeriez nous proposer un article similaire ? C'est par ici !

Il y a 3 commentaires

Ajoutez le vôtre

Note : vous n'obtiendrez pas de lien en venant commenter sur VDN. Inutile donc de venir spammer... Seuls les liens pertinents, en rapport avec le sujet seront publiés.

  1. Pascal

    Je me suis toujours soigné à l’homéopathie sans aucun antibiotique ou presque. L’homéopathie fonctionne, mais il faut respecter à la lettre les indications.

    Ce mode de « médication » est sain. L’homéopathie n’a aucune contre-indication contrairement aux médicaments classiques.

  2. Homeo-Box

    Etant nous memes fan d’homeopathie et de grandes voyageuses, nous avons cree des trousses de rangement pour tubes homeopathiques afin de nous faciliter la vie.
    Nous voila dans une nouvelle aventure, celle de l’entrepreunariat autour des pochettes Homeo-Box que nous commercialisons pour le moment principalement sur internet http://www.homeo-box.fr.
    Merci d’avance pour votre soutien dans notre aventure!


Laisser un commentaire