En Côtes d’Armor, les jardins médiévaux et le parc du château de la Roche-Jagu

Lieu idéal pour un pique-nique familial ou une flânerie entre amis, les jardins du château de la Roche-Jagu (Côtes d’Armor) sont admirables à la fois en vertu d’un travail paysagiste d’exception, mais aussi en raison de la démarche pédagogique accomplie. Quoi de meilleur, pour découvrir les vertus médicinales et nutritionnelles des plantes ou se sensibiliser aux questions écologiques, qu’un cadre magnifique où apprendre et s’émerveiller sont une même chose ?

http://www.voyageurs-du-net.com/wp-content/uploads/2012/12/roche-jagu-tourisme-bretagne-nord-700x472.jpg

En juillet 2012, deux petits mois avant mon départ pour l’Amérique latine, je retournai chez mes parents, aux alentours de Saint-Brieuc, et profitai de l’occasion pour passer du temps avec un ami, comme moi attaché à la Bretagne, quoique éloigné pour des raisons professionnelles. Avides de (re)découvrir les beautés de notre région, nous nous décidons pour une excursion entre la Roche-Jagu et Paimpol.

Partis tard, nous n’arrivons au manoir médiéval de la Roche-Jagu (XVe siècle) qu’aux alentours de midi… c’est-à-dire un peu avant l’heure de pause déjeuner. Nous avons le temps de faire la courte et très enrichissante visite du rez-de-chaussée, à savoir l’ancienne cuisine et le salon de réception, reconvertis en musée. Avec une approche pédagogique privilégiant la synesthésie (musique, senteurs à découvrir dans des coffrets, illustrations tirées d’enluminures et récits médiévaux…), l’on apprend et se surprend à découvrir les habitudes de table ou l’organisation sociale médiévales, etc. Loin de l’image fruste que l’on en a, la cuisine médiévale et la vie de cour se révèlent d’une richesse et d’un raffinement très éloignés de l’image du Moyen-Âge popularisée par Les Visiteurs !

Vue aérienne du château de la Roche-Jagu (Panoramic Bretagne, Ludovic Cadiou)

Vue aérienne du château de la Roche-Jagu (Panoramic Bretagne, Ludovic Cadiou)

Vue du château (Jean-Yves Guillaume)

Vue du château (Jean-Yves Guillaume)

Ce jour-là, nous faisons la fine bouche, d’abord peu intéressés par l’exposition estivale portant sur le parfum à travers les âges. C’est, de toute façon, l’heure de la pause déjeuner et le château ferme pour une heure. Nous partons donc par les jardins et le parc environnant, dont l’aménagement remarquable en fait un lieu de promenade exquis… et qui a l’avantage d’être gratuit. L’exposition, nous la découvrirons plus tard, et nous laisserons embarquer par l’excellente et très dynamique guide, pour en sortir enchantés d’avoir tant appris dans la bonne humeur.

Renaissance : du site dévasté au parc écologique

Après la tempête de 1987, qui avait dévasté le site, le brillant architecte paysagiste Bertrand Paulet réalisa de 1992 à 1999 un travail sur les quelque 60-70 hectares du domaine, qui force le respect et l’admiration. La diversité des espaces aménagés – parterres fleuris ; rigole, bassins en façon de marais artificiels, cascades et jeux d’eau – offre son lot de surprises au flâneur qui s’égare avec ravissement sur les sentiers du parc. Ici une vue panoramique superbe, depuis un promontoire aménagé, sur la vallée du Trieux, où passe une boucle de la rivière homonyme. Là, des jardins à essences et potagers d’inspiration médiévale font penser à la fameuse peinture gothique du Maître du Jardin de Paradis de Francfort, qui rappelle le lien fort entre le jardin botanique médiéval et le symbolisme marial (hortus conclusus).

Vue du château depuis les jardinets médiévaux (Hervé Guillaume)

Vue du château depuis les jardinets médiévaux (Hervé Guillaume)

Ailleurs, des bancs aménagés sous une tonnelle rustique, offrent une pause à l’ombre, en compagnie de personnages réalisés à partir de matériaux naturels, qui évoquent le Land Art, tout comme des figures de gargouilles disposées discrètement çà et là autour d’une rigole de pierre.

Les influences paysagistes et artistiques se mêlent avec une surprenante harmonie, en dépit de la diversité ; et cela pour une raison : la nature ne semble pas avoir été forcée et corsetée ; mais les aménagements paraissent des façons de s’accommoder et s’accorder avec elle. Il y a là quelque chose de l’aspect sauvage travaillé par l’homme des jardins à l’anglaise. L’heureuse fantaisie créatrice de M. Paulet signale l’œuvre d’un artiste humble qui a plus à cœur de valoriser la nature et faire l’agrément des visiteurs qu’à se mettre lui en valeur – ce qui dans notre époque d’orgueil triomphant mérite d’être salué.

La palmeraie (Thierry Jeandot)

La palmeraie (Thierry Jeandot)

Pour joindre l’utile à l’agréable, ce cadre si enchanteur accueille, depuis 2004, des ateliers de découverte. Il faut dire que le lieu se prête idéalement aux animations ludiques et pédagogiques, à la sensibilisation à l’environnement ou aux vertus thérapeutiques et nutritionnelles de diverses plantes, à l’image de l’annuelle « Fête des jardins » ou divers autres ateliers proposés tout au long de l’année.

En 2005, le parc du château de la Roche-Jagu obtenait le label « Jardin remarquable » du Ministère de la Culture. Au regard de l’excellence du travail accompli, non seulement par le paysagiste, mais aussi par les jardiniers chargés de l’entretien, la récompense n’est que méritée.

Quelques photos, offertes gracieusement par le Conseil général des Côtes d’Armor, en diront sans doute plus que bien des discours.

Infos pratiques

Comment s’y rendre ?
Domaine départemental de la Roche Jagu, 22 260 Ploëzal.
Depuis Saint-Brieuc, suivre la direction Guingamp, puis Paimpol. Le château et son parc son accessibles depuis la route départementale 787, entre Lézardrieux et Pontrieux.

Horaires & tarifs

– Le parc du château et les jardins sont accessibles gratuitement toute l’année.
– Des visites guidées peuvent être organisées pour des groupes, sur réservation (hors des mois de juillet et aout), aux tarifs de 2€ par adulte et 1€ par enfant.
– Visites commentées gratuites en juillet et août.

Contacts et renseignements complémentaires
Téléphone : 02 96 95 62 35
Courriel : chateaudelarochejagu[at]cg22.fr
Site web du domaine

VOYAGER PAS CHERLa rédaction vous conseille :

Voyager avec 20 euros par jour, le guide
En savoir plus

Virginie - Vie Productive.com - Fontenay-aux-roses"Enfin un guide voyage qui démonte point par point la plus courante des excuses. Non, voyager ne coûte pas forcément cher ! "

Katy Chey - Communication et marketing - Londres"Voilà un guide pour voyager qui déborde de conseils avisés et malins ! Les bons plans qu’il contient s’adressent à tous voyageurs, expérimentés ou non"

Julien Valat - Blog Vitamin-e - Montréal, Canada"Ma première lecture de ton guide m’a enthousiasmée car tu y livres un réel tour d’horizon des possibilités qui s’offrent aux voyageurs"


Vous en voulez encore ?

Articles que vous allez aimer :
Bretagne
parcs et jardins

Il y a 5 commentaires

Ajoutez le vôtre

Note : vous n'obtiendrez pas de lien en venant commenter sur VDN. Inutile donc de venir spammer... Seuls les liens pertinents, en rapport avec le sujet seront publiés.

  1. Gabrielle@Voyage Perou

    Je ne connaissais pas du tout le château de la Roche-Jagu, ni son jardin. L’endroit parait tout à fait magnifique pour s’y promener par une belle journée. Et surtout en été lorsque l’entrée et la visite guidée sont toutes les deux gratuites!

  2. Mikaël

    Salut Gabrielle & merci pour ton commentaire. En effet, je recommande de visiter le château et ses jardins au printemps ou en été. J’imagine qu’à l’automne, quand roussissent les feuillages, ça doit être très joli aussi, mais l’automne est souvent humide et l’humidité de la Bretagne n’a jamais eu mes faveurs.

    Idéal pour des pique-niques ou promenades bavardes entre amis. On y a pris un grand plaisir, avec un vieil ami, à causer politique, philosophie et autres babioles, dans un cadre dont les quelques photos hélas ! ne rendent pas pleinement compte.

    Et toi Gabrielle, quand nous rejoindras-tu dans les Voyageurs du Net avec un article sur le Pérou ? 🙂

  3. Anto

    Gabrielle a raison, cet endroit à l’air tout simplement exceptionnel, on a l’impression de faire un véritable bond en arrière. Quelle chance avons-nous dans notre pays d’avoir de tels monuments dans nos régions !

  4. Manic

    J’habite les Côtes d’Armor, et en effet, c’est un département exceptionnel dans sa diversité. Connaissez-vous également le petit port naturel de Gwin zegal près des falaises de Plouha, une pure merveille qui selon les marées, la couleur du ciel est toujours différend !

    • Mikaël Faujour

      Bonjour,
      Je n’ai pas le bonheur de connaître (ou peut-être ne m’en souviens-je pas?) le port de Gwin Zegal, mais ma femme guatémaltèque s’apprêtant à découvrir avec moi la France et en particulier la Bretagne, nous pourrions tout à fait nous y rendre et sommes très ouverts à vos conseils !
      Cordialement,

      Mikaël


Laisser un commentaire