Ecotourisme au Mexique : 5 destinations de choix

Septième destination touristique au monde, le Mexique regorge de splendeurs sur toute l’étendue de son très grand – et très étiré – territoire. Bien connu pour ses stations balnéaires, pour ses majestueux sites archéologiques mayas et aztèques, pour ses villes coloniales et ses rutilantes cathédrales baroques, le Mexique est aussi un pays d’une richesse naturelle prodigieuse. Nous avons choisi de mettre en avant 5 initiatives écotouristiques et solidaires, piochées dans l’excellent guide rédigé par l’association Echoway et édité par Aventures du Bout du Monde, dont l’association éditant Voyageurs du Net (Ateliers francophones de journalisme) est membre depuis avril 2012. Voici donc un hommage à l’excellent travail mené par cette association, lisible sur son site, mais dont nous vous conseillons d’acheter les guides en soutien à son initiative.

http://www.voyageurs-du-net.com/wp-content/uploads/2012/09/mexique-insolite-cirios-de-fuego2-700x474.jpg

Isla de San Miguel Soyaltepec (État d’Oaxaca)

En 1947, la construction d’un grand barrage hydraulique a pour effet de noyer les terres fertiles de quelque 30 000 familles indigènes mazatecas – et de les en chasser sans consultation. Sur l’une des plus de mille îles émergeant du lac artificiel, une vingtaine de familles s’installe alors : il s’agit de San Miguel Soyaltepec.

Aujourd’hui, quelque 300 familles y vivent, selon un mode de vie proche de celui de leurs ancêtres. Pas de véhicules motorisés sur l’île et le maintien de la culture, de l’artisanat et de la langue mazatèques. L’île abrite deux coopératives : l’une dévolue à l’écotourisme, l’autre à l’artisanat. Cependant le nombre de visiteurs reste encore faible et apporte donc peu de bénéfices.

Si elle n’apparaît pas dans la liste des pueblos mágicos comme Bacalar, l’île a des atours analogues : un coût du séjour faible et qui comprend le logement, la nourriture et des activités, lesquelles incluent balades en bateau vers les autres îles du lac, observation de la faune et de la flore, découverte de la grotte aux chauves-souris, kayak.

Vue du lac artificiel

Vue du lac artificiel

Plus de renseignements sur Echoway

Votre guide spécialisée au Mexique

Guide Mexique

Besoin d'aide pour planifier et réaliser votre voyage au Mexique ?
Prenez contact avec Caroline, l’experte local de TraceDirecte.
Nous vous offrons un devis et vous pourrez échanger directement avec elle via votre espace client, et même l’appeler au Mexique avec un numéro gratuit ! En savoir plus en cliquant ici.

Sanctuaire de baleines d’El Vizcaino (Basse-Californie)

En 1993, le sanctuaire de baleines d’El Vizcaino, situé en Basse-Californie, entre au patrimoine mondial de l’Unesco, en raison de ses « écosystèmes de valeur exceptionnelle : les lagunes côtières de Ojo de Liebre et San Ignacio constituent d’excellents sites de reproduction et d’hivernage pour la baleine grise, le veau marin, le lion de mer de Californie, l’éléphant de mer du Nord et la baleine bleue. Les lagunes abritent en outre quatre espèces de tortues marines menacées d’extinction ».

C’est en 1990, sur la lagune de San Ignacio, qu’est né Kuyimá, entreprise profitant à 110 familles et proposant un tourisme respectueux de l’environnement et des locaux. En hiver (décembre-avril), lors de la reproduction des baleines, des excursions maritimes sont organisées, dont l’impact humain est minimal – les baleines étant, en outre, joueuses. Le reste de l’année, les excursions proposent de découvrir les peintures rupestres, datant de 1450-1030 avant notre ère, dont la région abonde (environ 200). Le projet a été le premier certifié en écotourisme par Green Globe 21. Le succès de l’initiative a permis de développer d’autres projets régionaux de conservation de la faune. En outre, 20 à 30% des recettes sont allouées à des écoles de la zone. Kuyimá est reconnu unanimement comme le meilleur interlocuteur pour organiser son excursion écotouristique.

Les baleines d'El Vizcaino

Les baleines d’El Vizcaino

Plus de renseignements sur Echoway.

La Vallée de los Cirios (Basse-Californie)

La vallée de los Cirios est une immense aire naturelle protégée (ANP), la plus grande du Mexique, est une zone très aride, dont la faune et la flore (notamment des cactus géants) sont d’une extrême richesse. Les paysages qui s’offrent sont d’une rare splendeur. Afin d’offrir des perspectives de rémunération bienvenues pour des populations locales subissant une violente sécheresse, l’ANP a créé en 2006 un réseau écotouristique de ranchos et ouvert des jardins d’agriculture biologique pour l’autosuffisance alimentaire. Ce sont les locaux qui tirent les bénéfices des activités développées.

Vallée de los Cirios

Vallée de los Cirios

Plus de renseignements sur Echoway.

Le sanctuaire des papillons monarques de La Mesa

Situé à 3300 mètres d’altitude, la réserve de la biosphère du Papillon Monarque, gigantesque forêt montagneuse de conifères (les oyomels) est l’endroit idéal pour le repos des papillons monarques. Après une longue migration depuis les Montagnes rocheuses des États-Unis et le sud du Canada, ces papillons orange d’un demi-gramme, mesurant jusqu’à 12,4 centimètres d’envergure, y viennent hiberner par millions et repartent en février et en mars. De magnifiques spectacles s’offrent alors aux visiteurs, qui sont principalement mexicains. La communauté locale des Mazahuas, proposent aux visiteurs quelques chalets en bois et guides pour des randonnées d’observation des papillons.

Papillons monarques

Papillons monarques

Plus de renseignements sur cette page Echoway.
Lire aussi cet article de Mexico Today.

Les cactus géants de Zapotitlán de Salinas

Le Mexique compte sur son territoire les plus riches sites naturels de cactus. C’est plus particulièrement le cas de la réserve de Tehuacán-Cuicatlán, plus grand site naturel de cactus au monde. On y trouve plus de 84 espèces différentes, dont 50 sont endémiques. Un jardin botanique de 100 hectares est géré dans le cadre d’un projet écotouristique par les habitants locaux et compte parmi les plus grands cactus du monde. Le jardin est très protégé et il est vivement déconseillé de s’y promener seul. Les services d’un guide local ne vous coûteront qu’une dizaine d’euros. Pour le logement, vous pourrez dormir dans des cabanes situées dans le jardin ou bien choisir un petit hôtel dans le village de Zapotitlán, à 15 minutes à pied du jardin.

Cactus de Zapotitlan

Cactus de Zapotitlán

Plus de renseignements sur Echoway.

Au sujet de l’écotourisme au Mexique, nous vous invitons à consulter ces deux sites (en espagnol) :
Ecoturismo en Mexico, qui recense diverses activités par catégorie (l’escalade, le « cañonisme », le surf, la plongée sous-marine, le cyclisme de montagne ou encore le rafting) ainsi que des écologements et communautés rurales ;
Natura Mexico.

Cet article sponsorisé a été écrit par la rédaction des Voyageurs du Net, en collaboration avec Mexico Today

VOYAGER PAS CHERLa rédaction vous conseille :

Voyager avec 20 euros par jour, le guide
En savoir plus

Virginie - Vie Productive.com - Fontenay-aux-roses"Enfin un guide voyage qui démonte point par point la plus courante des excuses. Non, voyager ne coûte pas forcément cher ! "

Katy Chey - Communication et marketing - Londres"Voilà un guide pour voyager qui déborde de conseils avisés et malins ! Les bons plans qu’il contient s’adressent à tous voyageurs, expérimentés ou non"

Julien Valat - Blog Vitamin-e - Montréal, Canada"Ma première lecture de ton guide m’a enthousiasmée car tu y livres un réel tour d’horizon des possibilités qui s’offrent aux voyageurs"


Vous en voulez encore ?

Articles que vous allez aimer :
Mexique
sites et patrimoine Unesco

Il n'y a pas encore de commentaire

Ajoutez le vôtre

Note : vous n'obtiendrez pas de lien en venant commenter sur VDN. Inutile donc de venir spammer... Seuls les liens pertinents, en rapport avec le sujet seront publiés.