Mexique : des musées insolites à découvrir

Vaste pays, grand comme 3,5 fois la France, héritier d’une histoire plurimillénaire ayant connu quelques-unes des civilisations les plus brillantes de l’histoire de l’humanité (Olmèques, Toltèques, Mayas, Aztèques), le Mexique est riche d’un patrimoine immensément divers. Patrimoine historique, bien sûr, mais aussi folklorique, écologique, industriel ou encore artisanal, aujourd’hui encore bien vivant. Le pays comporte un grand nombre de musées, dont beaucoup d’un intérêt de premier plan international – notamment en matière d’art, d’architecture et d’histoire. Mais nous avons voulu vous parler d’autres musées. Voici une sélection volontiers partiale de musées pas tous « évidents » pour qui visite le Mexique, mais qui méritent le détour.

http://www.voyageurs-du-net.com/wp-content/uploads/2012/09/musees-insolites-mexique-700x503.jpg

Musée national des Chemins de fer, Puebla

Inauguré en 1988 à Puebla, le Musée national des Chemins de fer se consacre à la conservation du patrimoine ferroviaire national. Situé à l’emplacement de deux anciennes stations ferroviaires, dont l’une fut inaugurée en 1869 par le président Benito Juárez, ce musée à ciel ouvert expose wagons et locomotives, certains très anciens, cartes ferroviaires ou photographies d’archives. Il rend compte aussi de la vie quotidienne dans les bureaux ou ateliers de l’industrie ferroviaire.

Plus de renseignements ci-dessous :
http://www.museoferrocarrilesmexicanos.mx/info_visitante.php

Musée national des chemins de fer au Mexique

Musée du Désert, Saltillo

Destiné à rendre compte des richesses insoupçonnées du désert, ce musée a la particularité d’offrir une muséographie interactive, qui rend attractif un sujet inspirant a priori moins la curiosité que les habituels musées d’art, d’histoire ou de science. Exposant 25 espèces locales de reptiles, un espace dinosaures, développant diverses activités et disposant d’un jardin botanique, ce musée est situé dans un bâtiment moderniste, constitué de pavillons et patios, dû à l’architecte Francisco López-Guerra Almada.

Consulter le site interactif du Museo del Desierto.

Musée du désert au Mexique

Votre guide spécialisée au Mexique

Guide Mexique

Besoin d'aide pour planifier et réaliser votre voyage au Mexique ?
Prenez contact avec Caroline, l’experte local de TraceDirecte.
Nous vous offrons un devis et vous pourrez échanger directement avec elle via votre espace client, et même l’appeler au Mexique avec un numéro gratuit ! En savoir plus en cliquant ici.

Musée des Oiseaux, Saltillo

Si la ville de Saltillo n’est pas réellement l’un des destinations touristiques les plus courues du Mexique, notamment en raison de la mauvaise réputation du nord du pays due aux violences liées aux trafics divers (prostitution, drogues…) et à la guerre aux cartels, elle ne manque pourtant pas d’attraits et de singularités. Outre la proximité du grand parc naturel Sierra de Arteaga, ou son remarquable Musée du Désert, la ville est aussi le siège de la plus grande collection d’oiseaux vivant au Mexique. Quelque 2500 espèces d’oiseaux, soit 73% des spécimens du pays (qu’ils y résident de façon permanente ou y passent lors de leur migration), sont représentés dans ce musée. Le Musée des Oiseaux est considéré comme l’un des plus éminents musées ornithologiques au monde.

Pour plus de renseignements, consultez le site du Museo de las Aves de Mexico.

Musée des oiseaux au Mexique

Musée d’Art populaire, Mexico

Tout visiteur de passage à la capitale mexicaine se doit de visiter ce musée éminent, exposant depuis 2006 le riche patrimoine foklorique, artisanal et populaire du Mexique. C’est l’un des plus éminents monuments Art Déco de la ville, situé dans le centre historique et bâti en 1927, qui abrite des collections allant des instruments musicaux aux vêtements, des masques aux objets artisanaux chamarrés comme les alebrijes ou les piñatas

Un point qui honore d’un surcroît d’intérêt ce musée est qu’il n’est pas destiné à exposer une culture « empaillée », mais contribue à maintenir vivant le richissime patrimoine folklorique national. Ainsi, divers événements sont-ils organisés – qu’il s’agisse de l’annuelle « Nuit des alebrijes » (les alebrijes sont des pièces d’artisanat en bois ou papier-mâché en forme de créatures fantastiques très colorées ; elles sont une des particularités artisanales de la ville d’Oaxaca de Juárez) ou d’ateliers organisés lors de la Fête des Morts (création de crânes en sucre ou friandises traditionnelles).

NB : Pour ceux qui souhaiteraient enrichir le panorama de leurs découvertes, le Musée national de cultures populaires, situé dans l’un des quartiers de la capitale (Coyoacán), est tout désigné. Celui-ci ne dispose pas d’une collection permanente, mais propose régulièrement de nouvelles expositions.

Plus de renseignements : ici

Musée d'art populaire au Mexique

Musée Sergio Castro des Costumes régionaux, San Cristóbal de las Casas

Situé dans la deuxième plus grande ville de l’État du Chiapas (et accessoirement l’une des plus anciennes villes du continent, fondée en 1528), ce musée a le mérite de rendre compte avec subtilité – et en français ! – de la diversité du patrimoine folklorique de cette région à la forte culture indigène. Plus de 90 costumes sont exposés, en plus d’accessoires divers ou instruments de musique des Indiens de la région.

NB : Sergio Castro, propriétaire de ce musée, conduit depuis près 30 ans une action humanitaire dans des villages environnants et connaît bien les ethnies de la région pour les côtoyer quotidiennement. Si vous le sollicitez, peut-être acceptera-t-il de vous guider dans ces villages.

Pour plus de renseignements sur ce site

Musée des costumes régionaux au Mexique

Musée des Ex-votos Señor de las Misericordias, Tepatitlán de Morelos

Les ex-votos sont un des éléments forts de la culture folklorique et populaire du Mexique. Une très belle exposition parisienne, à l’Institut culturel du Mexique (« Les récits peints ») donnait en 2012 un passionnant aperçu de cet art populaire qui a influencé les plus éminents artistes du pays, notamment Diego Rivera et surtout – ô combien ! – son épouse Frida Kahlo.

Que sont ces ex-votos ? Des peintures de commande, réalisées par des peintres sans métier, et dédiées à la Vierge, aux saints ou au Christ, en pétition ou en remerciement pour telle guérison ou telle opération chirurgicale espérée sans complication. Touchantes de maladresse, émanation de la foi fervente et superstitieuse du peuple mexicain, ces œuvres mineures sont parfois très surprenantes.

Sur la route reliant Guadalajara à San Luis Potosí, Tepatitlán de Morelos mérite le détour, tout comme ce modeste musée lui-même.

Pour en savoir plus :
http://museos.dir.mx/tag/santuario-del-senor-de-las-misericordias/
http://www.sic.gob.mx/ficha.php?table=museo&table_id=1025

Lire aussi ce site en espagnol consacré aux ex-votos.

Musée ex-votos Senor Misericordias, Mexique

Musée de l’Objet de l’objet, Mexico

Situé à Mexico, ce musée au nom intrigant (réduit à son acronyme, « Modo », pour les connaisseurs) est tout récent, puisque son inauguration ne remonte qu’à octobre 2010. Avec quelque 30 000 objets, dont les plus anciens remontent aux années 1810, le Musée de l’Objet de l’objet se présente comme un musée du design industriel et artisanal (emballages, publicités, flacons, poudriers, etc.).

Malgré un nom singulier laissant craindre le pire de la forfanterie conceptuelle, ce riche musée offre un panorama intéressant de deux siècles de création graphique appliquée à l’industrie et au commerce, dans le monde entier. Mieux : il donne à penser une civilisation de l’objet, voire du fétichisme de l’objet – et donc à réfléchir sur l’objet de l’objet, c’est-à-dire sur sa finalité, sur son caractère souvent dérisoire et vain.

Pour en savoir plus : http://elmodo.mx/

Musée de l’Eau, San Gabriel Chilac

Non seulement ce musée est porteur d’une thématique singulière, mais il s’agit par surcroît d’un projet ambitieux, pédagogique et écologique, qui mérite d’être signalé. Comme l’indique le très recommandable guide « Mexique, Guatemala : les sentiers du voyageur responsable », co-édité par Echoway et Aventuriers du Bout du Monde, « la visite du musée vous permettra de connaître la problématique de l’eau au niveau mondial et les techniques des civilisations mésoaméricaines permettant d’économiser et de traiter l’eau. A l’extérieur, dans le parc du musée, vous découvrirez en grandeur réelle les techniques de récupération et d’assainissement de l’eau et des méthodes agricoles permettant d’utiliser beaucoup moins de cette précieuse ressource (jusqu’à 100 fois par rapport à l’agriculture traditionnelle ! ».

Aboutissement des travaux de sensibilisation d’une association civile (Alternativas) fondée en 1980, ce musée, créé en 2005, a vocation à sensibiliser et à encourager la mise en place de techniques simples d’économie de l’eau. Son action a permis d’aider techniquement pas moins de 120 villages : c’est dire son implication. Outre le fait de soutenir une action associative concrète, ou de jouir d’une promenade dans les environs, la visite de ce musée donne à penser l’avenir de la question de l’eau, dont il est courant de dire qu’elle deviendra probablement centrale avec le temps.

Site officiel : http://www.museodelagua.org.mx/
Voir aussi la fiche Echo Way.

Musée Rafael Coronel, Zacatecas

Créé par le peintre Rafael Coronel, par ailleurs gendre de Diego Rivera, ce musée situé dans l’ancien couvent de Saint-François de Almolayan y de Asis (XVIe siècle) abrite une collection de masques mexicains qui compte parmi les plus riches du pays. Il n’est donc pas étonnant qu’il soit connu comme « musée des masques » ; les pièces y exposées vont de l’époque précolombienne à aujourd’hui.

Les collections sont cependant riches aussi de poteries, de poupées, objets d’artisanat, instruments de musique, etc. Ce sont pas moins de 16 000 pièces qu’abrite le musée, parmi lesquelles, soit dit en passant, des peintures de l’artiste et créateur du musée lui-même.

NB : Pedro Coronel, son frère aîné et lui-même un peintre reconnu, a quant à lui également ouvert à Zacatecas un musée à son nom. Situé dans un ancien séminaire jésuite du XVIIIe siècle, il permet d’observer des œuvres allant de l’art chinois ou indien jusqu’aux grands artistes modernes européens (de Goya à Chagall, de Daumier, à Picasso ou Dalí), en passant par des œuvres d’art précolombien.

Pour en savoir plus :
http://en.wikipedia.org/wiki/Rafael_Coronel
http://mexicounmasked.com/?p=2662

Musée de Rafael Coronel, Mexique

Musée du vieux jouet, Mexico

Parmi la myriade de musées de toute taille qu’abrite la capitale, il existe un musée dédié aux vieux jouets. Créé en 2006 par l’architecte Roberto Shimizu, ce musée a pour but d’aider les Mexicains et les visiteurs en général à connaître un passé qui disparaît à l’âge de la culture numérique… Comme ses équivalents à Bruxelles ou Poissy, ce musée expose des objets au charme suranné, à côté de quoi bien des babioles en plastique made in China (et en série) ont quelque chose de ridicule.

Pour en savoir plus : http://mexicounmasked.com/?p=2934

Musée du vieux jouet azu Mexique

Cet article sponsorisé a été écrit par la rédaction des Voyageurs du Net, en collaboration avec Mexico Today

VOYAGER PAS CHERLa rédaction vous conseille :

Voyager avec 20 euros par jour, le guide
En savoir plus

Virginie - Vie Productive.com - Fontenay-aux-roses"Enfin un guide voyage qui démonte point par point la plus courante des excuses. Non, voyager ne coûte pas forcément cher ! "

Katy Chey - Communication et marketing - Londres"Voilà un guide pour voyager qui déborde de conseils avisés et malins ! Les bons plans qu’il contient s’adressent à tous voyageurs, expérimentés ou non"

Julien Valat - Blog Vitamin-e - Montréal, Canada"Ma première lecture de ton guide m’a enthousiasmée car tu y livres un réel tour d’horizon des possibilités qui s’offrent aux voyageurs"


Vous en voulez encore ?

Articles que vous allez aimer :
Mexique
Voyage en Amérique latine

Il y a 1 commentaire

Ajoutez le vôtre

Note : vous n'obtiendrez pas de lien en venant commenter sur VDN. Inutile donc de venir spammer... Seuls les liens pertinents, en rapport avec le sujet seront publiés.

  1. Manuela

    Voici comme le Pérou, une autre destination de mes rêves ! Et comme dans tous mes voyages, les musées font parties intégrantes des sites que j’aime visiter. Car ils représentent tellement la culture d’un pays. Tous ceux cités ci-dessus paraissent vraiment très intéressants. J’ai visité y a quelques années le musée du costume de Moulins. C’était merveilleux et j’imagine que celui des costumes régionaux de San Cristobal de las casas doit être tout autant fascinant !


Laisser un commentaire