Cuisine de l’île Maurice : des recettes riches de saveurs

Vivre à l’Ile Maurice a été mon choix! Découvrir l’Ile Maurice par sa gastronomie est une façon très originale d’en découvrir les différentes facettes. Cette île, qui ne représente qu’un point sur la carte du monde est un paradis pour les gourmands. L’évocation de Maurice fait rêver, 1860 kilomètres carrés au milieu de l’océan indien, un climat tropical et une nature très généreuse.

La cuisine mauricienne traditionnelle, c’est tout d’abord du riz, la base du repas. Le riz est servi en premier lieu dans l’assiette puis paré de différentes préparations, sauces et accompagnements. C’est le riz qui donne du volume au repas.

Les currys d’origine indienne font partie du patrimoine culinaire mauricien. Il est assez relevé, composé d’ail, d’oignons, de gingembre, de pommes d’amour et de plantes aromatiques. La base de la poudre à cari est composée de coriandre, de cumin, de curcuma, de poivre et d’aneth. La tradition végétarienne des Indiens fait de Maurice un endroit où l’on déguste des plats de légumes et de grains aux mille saveurs. Mais les Créoles ont enrichi cette cuisine en y incorporant différentes viandes, du poisson, des crevettes et autres fruits de mer. Les caris locaux sont les caris de cerf, de porc, de poulpe, de singe et de tangue (une variété de porc-épic).

Les vindayes, à découvrir, sont issus de la tradition culinaire indienne. Leur saveur est proche de celle des pickles, on cuisine généralement des vindayes de poisson ou d’ourites, la base est composée d’ail, de gingembre, d’oignons, d’un mélange de curcuma et de grains de moutarde, tout ceci revenu dans du vinaigre.

Bien souvent ce plat est accompagné de piments verts, que je conseille aux amateurs.

Les rougailles, connus aussi à la Réunion, sont composés de pommes d’amour, les tomates locales, d’ail et d’oignons, on y retrouve les saveurs de la cuisine provençale, avec en plus le piment qui apporte sa touche d’exotisme. Les rougailles saucisses, de corned beef, de thon, d’oeufs et de poisson salé sont incontestablement les plus appréciés.

Caris, vindayes et rougailles sont servis sur du riz et accompagnés de brèdes (sortes d’épinards, en fait les feuilles comestibles de légumes locaux qui sont cuisinées à l’étouffée ou en bouillon), d’achards et de chatinis. Les achards de mangues vertes ou de citrons tiennent le haut de l’affiche, ils servent à relever le plat, cette préparation permet de conserver les légumes coupés fin en utilisant le curcuma et l’huile. Les achards de légumes sont composés d’un mélange de carottes, haricots, choux et chou-fleur, ils sont préparés en grandes quantités quand les prix des légumes sont au plus bas.

Les chatinis ont aussi leurs vedettes, le chatini pomme d’amour et le chatini coco : en fait c’est une salade composée de petits morceaux avec de l’oignon, de l’ail, de l’huile et du vinaigre et bien sur des feuilles de coriandre.

Brèdes, achards et chatinis accompagnent les caris, vindayes ou rougailles.

Quoi de mieux pour découvrir la culture mauricienne que de commencer par les saveurs locales ?

Pour aller à la rencontre d’une culture, rien de tel que de commencer par ses habitudes alimentaires ! Profitez des marchands de rue qui pullulent pour aller à la rencontre de ces saveurs qui feront de votre voyage une expérience inoubliable.

Les dholl puri ou les rôtis servis par des marchands ambulants régaleront vos papilles. Ce sont des galettes, servies avec un rougaille de tomates, des achards de légumes, un cari de pois et pour les courageux, du piment. Vous constaterez que les vendeurs de rue, proposent des gâteaux : ici, ils sont salés. Surtout, laissez-vous tenter par les bonbons piments qui n’ont pas la saveur du piment et qui se laissent manger avec délectation. Les samoussas aux farces variées sauront aussi attiser votre gourmandise, ainsi que les beignets de pain, de bringelles ou de pomme de terre.

Pour compléter ce voyage culinaire, rendez-vous dans les marchés locaux pour apprécier la diversité des fruits et légumes de Maurice. Profitez pour déguster des fruits frais, ananas, bananes, caramboles, fruits de la passion, mangues, attes ou letchis et découvrir les christophines, pâtissons, fruits à pain, cacahuètes fraîches et tant d’autres.

A travers ces plats vous aurez eu l’occasion de découvrir une Ile Maurice multi-ethnique, riche de couleurs, de saveurs et de traditions.La communauté chinoise saura elle aussi vous emporter dans un univers de parfums puisque la cuisine sino-mauricienne est très présente, le bol renversé est une des spécialités que je vous conseille.

Papilles curieuses et avides de saveurs, découvrez bien d’autres recettes sur le blog Saveurs et Expériences !

Vous en voulez encore ?

Articles que vous allez aimer :

Il y a 2 commentaires

Ajoutez le vôtre

Note : vous n'obtiendrez pas de lien en venant commenter sur VDN. Inutile donc de venir spammer... Seuls les liens pertinents, en rapport avec le sujet seront publiés.


Laisser un commentaire