Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /home/voyageur/public_html/wp-content/themes/bucket/wpgrade-core/vendor/redux3/extensions/customizer/extension_customizer.php on line 437

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /home/voyageur/public_html/wp-content/themes/bucket/wpgrade-core/vendor/redux3/extensions/customizer/extension_customizer.php on line 450

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /home/voyageur/public_html/wp-content/themes/bucket/wpgrade-core/vendor/redux3/extensions/customizer/extension_customizer.php on line 476
Un hôtel à l'architecture insolite : la Crazy House Guesthouse de Đà Lạt

Un hôtel à l’architecture insolite : la Crazy House Guesthouse de Đà Lạt

Entre Palais Idéal du facteur Joseph Cheval, décors du cinéma expressionniste allemand, architecture ondulante et organique d’Antonio Gaudí et formes liquides issues de peintures de Salvador Dalí, Hằng Nga est assurément l’un des hôtels les plus insolites au monde.

Le « communisme » d’État n’a que rarement laissé cours à la fantaisie architecturale. En URSS, le progressif durcissement du régime a, à la fin des années 20 et au début des années 30, mis fin à diverses expériences audacieuses du constructivisme ; l’architecture stalinienne qui viendra plus tard fixera la donne d’un architecture rationnelle, puissante, dont l’éclectisme a pu donner des œuvres tantôt remarquables et tantôt hideuses. Ce qui vaut pour l’URSS a valu, de façon générale (et pour faire simple), pour le « bloc » des États « socialistes » et, au total, la fantaisie n’est pas vraiment la caractéristique dominante de l’architecture de ces régimes.

La « Maison Folle » (Crazy House Guesthouse, en anglais), située à Đà Lạt, ville de la République socialiste du Vietnam, est donc un des très rares cas, parmi ces pays, d’architecture singulière, hors-cadre, insolite. Du reste, l’acceptation de ce projet par les autorités de la ville n’a pas été sans obstacle, son caractère inédit ayant causé de l’adversité et des rejets.

Dalat Crazy House - Diane Selwyn Dalat Crazy House - KELISI03

Votre guide spécialisée au Vietnam

Guide Vietnam

Besoin d'aide pour planifier et réaliser votre voyage au Vietnam ?
Prenez contact avec Maguy, l’experte local de TraceDirecte.
Nous vous offrons un devis et vous pourrez échanger directement avec elle via votre espace client, et même l’appeler au Vietnam avec un numéro gratuit ! En savoir plus en cliquant ici.

Hằng Nga Vila (connu des touristes sous son nom anglais et commode de Crazy House) est une création de la Vietnamienne Đặng Việt Nga, architecte d’expérience diplômée de l’université d’Architecture de Moscou où il étudie de 1959 à 1965, poursuivant même un doctorat, qu’elle obtient en 1972. De retour au pays, elle intègre l’Institut d’Architecture lié au Ministère de la Construction et au Ministère de la Culture, à Hà Nội. En 1983, elle s’installe à Đà Lạt et commence à travailler pour l’Institut d’Architecture de la ville.

« Bien que j’ai été formée dans le courant dominant de l’architecture, j’ai voulu faire un pas de côté et je crois l’avoir fait en créant Hằng Nga Vila », déclare-t-elle. Et c’est ainsi que, prenant acte la destruction de l’environnement naturel par l’homme, elle dit vouloir « faire que les gens renouent le contact vers la nature, pour y être plus sensible ».

C’est de ce vœu que naît l’hôtel, qui ouvre en 1990, fruit d’un travail préparatoire qui n’est pas passé par l’exécution de plans de construction, mais par… des peintures du projet. Des artisans non-professionnels sont mobilisés pour la réalisation de l’édifice, où les angles sont rares et où abondent ondulations végétales et arrondis organiques, rappelant l’art nouveau fantaisiste et très personnel du Catalan Antonio Gaudí, influence revendiquée de Đặng Việt Nga.

Les formes naturelles abondent : champignons, fourmis, ours, girafes et formes végétales sculptées, notamment dans les chambres (qui portent, du reste, le nom de faisan, termite, kangourou, ours, tigre, fourmi, etc.) ; ainsi que des toiles d’araignées, des galeries et des « grottes », etc. À l’intérieur (chambres, couloirs, etc.), comme à l’extérieur (ponts, escaliers, rampes, décorations…), dominent la pierre et le bois, conférant une atmosphère « naturelle » à cette construction fantaisiste, dont de nombreux visiteurs soulignent le caractère « merveilleux », certains signalant une parenté avec le monde enchanté de Walt Disney.

Dalat Crazy House - Caitlin Childs Flickr bis Dalat Crazy House Manfred Zoschke 4 Dalat Crazy House - Manfred Zoschke 2 Dalat Crazy House - Manfred Zoschke 3 Dalat Crazy House - KELISI02 Dalat Crazy House - hector garcia Dalat Crazy House - KELISI04

Informations pratiques

  • Pratique : Rendez-vous sur passeport-express.org pour toute demande de passeport pour vous rendre au Vietnam.

  • Ouverture : Pour une simple visite, el Crazy House est ouvert tous les jours aux visiteurs, de 8h30 à 19h30.

  • Comment s'y rendre : L’hôtel est situé à 10 minutes de taxi depuis le centre de Đà Lạt.

  • Adresse : 3, rue Huỳnh Thúc Kháng, Ward 4, Đà Lạt.

  • Contact : Téléphone : +84 63 3 822 070 ; fax : +84 63 6 251 279 ; courriels : info@crazyhouse.vn, reservation@crazyhouse.com.vn

  • Site internet : http://www.crazyhouse.vn/

Vous en voulez encore ?

Articles que vous allez aimer :

Il n'y a pas encore de commentaire

Ajoutez le vôtre

Note : vous n'obtiendrez pas de lien en venant commenter sur VDN. Inutile donc de venir spammer... Seuls les liens pertinents, en rapport avec le sujet seront publiés.