Les coulisses de VDN en Amérique centrale

Depuis plusieurs mois, Kalagan et moi-même, nous parcourons le Mexique et l’Amérique centrale. Après avoir atterri à Cancún (dont j’ai eu l’occasion d’exposer tout le mal que j’en pense) pour des raisons pratiques, nous avons vite décampé, d’autant que nous devions débuter une série d’ateliers francophones de journalisme à 1300 km de là, dans l’ouest du Guatémala. Nous sommes donc passés par la splendide et paisible lagune de Bacalar, alternative à l’immonde Cancún, puis notre périple fut, en fait, assez court, puisque nous arrivâmes à destination une dizaine de jours après notre atterrissage.

http://www.voyageurs-du-net.com/wp-content/uploads/2013/02/PA170203-700x429.jpg

Juste le temps de passer par l’île de Flores, dans le nord du Guatémala, de visiter l’incontournable Tikal et, après un long trajet, nous arrivions à Quetzaltenango. Malgré un afflux régulier de visiteurs étrangers, la ville est loin d’être aussi fréquentée que la Antigua ou Tikal, sites majeurs du tourisme au Guatémala. C’est pourtant une ville très agréable, avec des restos très recommandables (mentions spéciales au Sabe Delis et au Pasaje Mediterraneo), une vraie vie culturelle, et très peu des désagréments de la capitale (violence) ou des sites excessivement touristiques (sentiment de n’être pas dans le pays visité, mais dans quelque chose de faux).

Ateliers francophones de journalisme

Si bien que nous y sommes restés près de trois mois, accueillis et hébergés par Joffrey, directeur de l’Alliance française où nous avons donné nos 8 ateliers à deux groupes de niveaux distincts. Notre objectif était bien, dès le départ, de construire un projet associatif permettant une immersion, un échange, des rencontres. Et tous les deux, Kalagan comme moi-même, nous avons au fond une vision commune du voyage : non pas aller sans cesse d’un lieu à l’autre avec cette vague fièvre poussant à ne surtout rien rater… mais plutôt privilégier des séjours prolongés (1 mois, 2 mois, 3 mois), qui permettent de nouer des relations, ce qui permet par les confidences de l’amitié, de ne pas s’en tenir à la surface des choses, de mieux comprendre les complexités d’une société.

Dans une des classes de l'Alliance française de Xela

Dans une des classes de l’Alliance française de Xela

Et le bilan de ces ateliers, quoique loin d’être parfait, fut qu’une bonne partie des élèves s’est impliquée avec un investissement et un goût d’apprendre qui nous ont rendus cette expérience particulièrement jouissive. Nous avons d’ailleurs publié une partie des travaux des élèves de l’Alliance française, dont la qualité fut au-delà de nos attentes et dont nous sommes particulièrement fiers. L’excellent travail d’une des élèves, une enquête autour des festivités mayas du 21 décembre 2012 et du fiasco organisationnel de l’Etat guatémaltèque, a été publié sur Ragemag.fr.

Naturellement, ce séjour de 3 mois fut l’occasion de visiter beaucoup de lieux, certains touristiques, d’autres quasiment pas, de prendre la mesure des enjeux écologiques dans des pays désinformés et corrompus…

Depuis lors, nous avons visité un peu le Mexique : Tapachula, le village écotouristique hippie chic de Mazunte, sur la côte oaxaqueña, la lagune écologique de la Ventanilla, Oaxaca de Juárez, et sommes remontés jusqu’à la ville de Mexico.

Votre guide spécialisé au Guatémala

Guide Guatémala

Besoin d'aide pour planifier et réaliser votre voyage au Guatémala ?
Prenez contact avec Thierry, l’expert local de TraceDirecte.
Nous vous offrons un devis et vous pourrez échanger directement avec lui via votre espace client, et même l’appeler au Guatémala avec un numéro gratuit ! En savoir plus en cliquant ici.

Nos projets pour les mois à venir

L’une des raisons de notre montée à Mexico était un rendez-vous à l’Alliance française locale, intéressée par notre projet d’ateliers : celui-ci a été concluant et il y a de fortes chances que nous revenions dans quelques mois.

Après un séjour de trois semaines je redescends dans les jours prochains jusqu’au Guatémala, à nouveau à Quetzaltenango, pour y retrouver des amis auxquels je me suis attachés ; Kalagan m’y rejoindra quelques semaines plus tard. Les mois précédant notre départ à la capitale pour une nouvelle série d’ateliers seront donc très studieux, d’autant que nous préparerons ensemble ce qui sera le premier eBook des Voyageurs du Net.

Notre projet le plus proche dans le temps est une opération de communication dans la blogosphère, qui sera parrainée notamment par ABM.fr et Voyageons Autrement, et qui aura lieu en mars et en avril, et qui portera sur les thèmes de Voyageurs du Net : le tourisme alternatif, le voyage écologique, responsable, insolite. Tous les blogueurs spécialisés dans le voyage sont invités à participer – et peuvent d’ores et déjà nous contacter.

Dilemmes moraux de la professionnalisation

La construction d’un blog professionnalisant soulève naturellement de sérieux dilemmes. Car si le professionnalisme est un objectif économique autant qu’il est une exigence de qualité, il ne s’atteindra pas à tout prix. Nous avons donc déjà dû refuser quelques propositions, parce qu’elles s’opposaient à nos valeurs, à notre ligne éditoriale.

Nous avons tendance à penser que nos lecteurs sont intelligents et qu’une parfaite transparence est d’autant plus souhaitable que nous avons clairement affiché nos convictions et valeurs et notre mépris du tourisme de masse. Nous nous demandons déjà ce que nous ferions si venait une proposition commerciale d’une entreprise en contravention avec nos valeurs. A priori, ce serait de leur part une stupidité : nous promouvons un tourisme alternatif et publions régulièrement des articles critiques contre le tourisme de masse… Aussi, s’il advenait qu’une proposition commerciale de ce type nous était soumise, peut-être pourrions-nous la jouer Robin des Bois, placer tel lien vers un circuit all inclusive… et redistribuer intégralement les recettes : auprès de prestataires pour VDN, à telle association engagée dans une démarche écologique, etc. Autrement dit : si demain Club Med nous propose 200€ pour placer un lien vers un séjour, nous ne toucherions pas un rond sur cette somme, qui serait intégralement reversée.

Tel des ninjas, les Voyageurs du Net ne reculeront jamais face à l'adversité

Tels des ninjas, les Voyageurs du Net ne reculeront jamais face à l’adversité

Nous considérons que notre projet éditorial est clair et ne va pas dans le sens d’une promotion d’un all inclusive à Benidorm, Cancun ou Kho Phi Phi… Nous considérons que le lectorat fidélisé ne se reconnaît pas dans cette forme-là de tourisme. Si bien qu’un Club Med ferait un investissement idiot en nous payant pour placer un lien sur VDN…

Nous pourrions aussi ne pas la jouer Robin des Bois et refuser tout à fait… A ce propos, vos conseils, vos remarques sont les bienvenus. Qu’en pensez-vous, en tant que lectrices et lecteurs ? Et quant aux blogueurs professionnalisants et professionnels, avez-vous déjà été confrontés à des dilemmes moraux ? Comment y avez-vous fait face ?

VOYAGER PAS CHERLa rédaction vous conseille :

Voyager avec 20 euros par jour, le guide
En savoir plus

Virginie - Vie Productive.com - Fontenay-aux-roses"Enfin un guide voyage qui démonte point par point la plus courante des excuses. Non, voyager ne coûte pas forcément cher ! "

Katy Chey - Communication et marketing - Londres"Voilà un guide pour voyager qui déborde de conseils avisés et malins ! Les bons plans qu’il contient s’adressent à tous voyageurs, expérimentés ou non"

Julien Valat - Blog Vitamin-e - Montréal, Canada"Ma première lecture de ton guide m’a enthousiasmée car tu y livres un réel tour d’horizon des possibilités qui s’offrent aux voyageurs"


Vous en voulez encore ?

Articles que vous allez aimer :
Guatémala
Voyage en Amérique latine

Il y a 6 commentaires

Ajoutez le vôtre

Note : vous n'obtiendrez pas de lien en venant commenter sur VDN. Inutile donc de venir spammer... Seuls les liens pertinents, en rapport avec le sujet seront publiés.

  1. Benoit (novomonde)

    Salut à vous les VDN,

    J’aime bien ta reflexion sur les dilemmes moraux de la professionnalisation… Moi je trouve que vous devriez vous la jouer Robin des bois si c’est juste pour un lien placé dans un article de temps en temps… De une vos lecteurs ne sont pas stupides et de deux, un simple lien ne nuit en aucun cas à la qualité d’un article. En plus, rien ne vous empèche que le lien ne ressorte pas trop du texte non?…;-) de toute façon, je crois que les gens qui paient pour des liens s’en fiche pas bien mal que des gens cliquent dessus, c’est juste une question de SEO pour eux…
    Pour notre part, on commence aussi à recevoir ce genre de propositions depuis quelques temps et on s’est aussi demandé quoi faire (étant donné qu’on a pas trop comme objectif de monétiser notre blog)… On a décidé de refuser simplement les articles sponsorisés car on trouve ça bien trop intrusif… Par contre, si c’est juste placer un lien de temps en temps dans un article qu’on aurait de toute façon écrit, si c’est pas pour du viagra (ou pour une semaine de vacance à Benidorm…lol), pourquoi pas… Je trouve pas ça trop dérangeant pour le lecteur et je crois que je peux vivre avec… Sur votre blog, vos prises de positions sont évidemment un poil plus tranchées que chez nous… mais si c’est redistribué pour un projet écolo ou autres, je trouve ça cool 😉

    T’en penses quoi?

    Salutations Benoit (novomonde)

  2. Mikaël

    Salut Benoît, ça fait plaisir de revoir un commentaire de ta part chez nous. D’ailleurs je me dis que voir ta signature dans un article prochain, ce serait même encore plus chouette ! Donc, je réitère mon invitation : c’est qd tu veux, les portes te sont ouvertes.

    Pour te répondre :
    « Moi je trouve que vous devriez vous la jouer Robin des bois si c’est juste pour un lien placé dans un article de temps en temps… De une vos lecteurs ne sont pas stupides et de deux, un simple lien ne nuit en aucun cas à la qualité d’un article.
    Non, bien entendu, mais la question est que nous dénonçons le tourisme de masse ; il serait donc quelque peu faux-cul de placer un lien vers Marmara… et un lecteur serait tout à fait fondé à dénoncer ce qui passerait dès lors comme de l’hypocrisie.

    On a décidé de refuser simplement les articles sponsorisés car on trouve ça bien trop intrusif…
    S’ils sont en conformité avec nos valeurs (circuit touristique écolo, communautaire, etc.), a priori nous n’y voyons pas d’inconvénient. Un séjour à Benidorm ou Djerba, non, et cela clairement et fermement.

    L’essentiel est d’être à la fois clair et honnête avec les lecteurs, droits dans nos bottes et transparents, en cohérence avec nos engagements. En tout état de cause, si nous percevions de l’argent de tel ou tel gros voyagiste, il devrait être réinvesti et ainsi « blanchi ». Ce n’est pas de l’argent « sale » au sens commun du terme, mais pour nous il n’est pas propre : le « blanchir » serait donc en faire profiter telle association ou tel ou tel prestataire (j’ai pas mal d’amis galériens…) dans leur intérêt… et aussi le nôtre.

    Mais tout ça est encore abstrait à l’heure actuelle. En tout état de cause, consulter les lecteurs et être transparent me semblent deux choses impérieuses.

    Amicalement,

    Mikaël

  3. Benoit (novomonde)

    Salut Mikaël,
    T’inquiètes, j’ai pas oublié et j’ai (ou Fabienne) bien l’intention d’écrire qqch pour vous car on trouve toujours votre projet autant chouette. C’est juste pas toujours évident de trouver le temps (on bosse encore les deux à 100% 🙁 + le blog)… Mais ça va venir (et peut-être qu’on aura plus de sujets d’articles intéressants pour votre site une fois en route…).

    Quand tu dis: « L’essentiel est d’être à la fois clair et honnête avec les lecteurs, droits dans nos bottes et transparents, en cohérence avec nos engagements. » C’est peut-être mon avis personnel, mais il me semble que vos prises de positions sont assez claires. Donc si en plus vous expliquez comment vous « blanchiriez » cet argent, je vois pas trop le problème… Je trouverais ça vraiment sympa comme concept même ;-)…Mais tu as raison, consulter les lecteurs est primordial et vous le faites de manière très honnête.

    Pour les articles sponsorisés, j’ai peut-être été un peu trop catégorique… Mais c’est juste que c’est plutôt râre (j’imagine en tout cas) de recevoir de chouettes propositions d’articles sponso… par contre les propositions d’articles déjà tout prêts et de qualité minable…ça ne manque pas…lol

    Alles gut

    Benoit

    P.S. On vient de voir ton mail… très bonne idée… On y réfléchi et on vous recontacte

    • Mikaël

      Merci Benoît pour ta réponse. Prenez votre temps, allez à votre rythme : je préfère un article patiemment construit et qui vient du coeur, que vous forcer la main.

      Concernant les « articles sponsorisés », nous n’avons pour l’heure pas encore été confrontés à des propositions ; si cela advient, nous tâcherons de tordre la proposition — si elle s’avère acceptable — dans notre sens, pour qu’elle s’intègre à notre ligne éditoriale. Il n’est pas question de brader la qualité de notre ligne éditoriale : il en va de notre reconnaissance et de notre crédibilité.

      Relativement aux articles minables, je connais quelques blogueurs qui ont 10 sites et 0 scrupule, que je ne citerai pas, pour l’avoir déjà suffisamment fait et avoir décidé de ne plus perdre mon temps à parler des nullards sans morale.

      Salutations et ravi de compte sur vous pour l’opération « La blogosphère s’unit pour un tourisme alternatif ».

      Bisous bisous

  4. Faujour

    Le lien vers l’article d’une de vos étudiante, rage mag, a hélas ! disparu « error 404 ». Pouvez-vous l’actualiser, je serai intéressée de le lire et peut-être que d’autres lecteurs aussi ?

    • Mikaël Faujour

      Ragemag a modifié ses URL l’an dernier ; de fait, les liens placés préalablement dans nos articles qui renvoient vers le site sont caducs.
      Je m’occupe donc de mettre à jour le lien. (On va le republier sur notre page Facebook bientôt, d’ailleurs)
      Bonne lecture !


Les commentaires sont clos.