Chutes d’Iguaçu : merveille du monde… ou piège à con ?

Avant de repartir en Amérique centrale pour un projet d’auberge de jeunesse au Panama, Clément (l’un des auteurs du blog O’ Tour du Monde) revient en toute franchise sur son expérience autour des chutes d’Iguaçu, côté brésilien et côté argentin : une expérience de déception… dans un lieu pourtant enchanteur.

http://www.voyageurs-du-net.com/wp-content/uploads/2014/01/otourdumonde-chutes-iguaçu-700x466.jpg

Iguaçu ou Iguazu, ça vous dit quelque chose ? Avant la préparation de notre voyage en Amérique du Sud ça ne me disait rien non plus… Mais une fois qu’on s’intéresse à cette partie du monde on s’aperçoit vite que le Parc National des Chutes d’Iguaçu est décrit, dans tous les guides, comme un incontournable. En effet, depuis 1986 l’endroit est classé au patrimoine mondial de l’Unesco et depuis 2011 parmi les 7 nouvelles merveilles de la Nature listées par la fondation suisse New Seven Wonders Foundation. Ces chutes sont parmi les plus spectaculaires de la planète à côté des chutes Victoria (Zambie/Zimbabwe) ou de celles du Niagara (Canada/Etats-Unis). En plus de cela, le lieu abrite une grande biodiversité propre à la forêt subtropicale des alentours.

La nature comme parc d’attractions

En résumé, sur le papier ça fait rêver, mais qu’en est-il de la réalité? En imaginant cet endroit avant de m’y rendre, je pensais atteindre un sanctuaire de la nature, où l’homme n’aurait pas encore imposé ses lois… Quel naïf ! Une fois sur place, j’ai vite compris que si la nature est belle et le lieu extraordinaire, l’homme a une fois de plus su l’exploiter en long, en large et surtout en travers.
Les images parleront d’elles mêmes : côté brésilien, il s’agit d’un vrai parc d’attractions. Ce côté du parc a la particularité d’offrir une vue panoramique des chutes, c’est magnifique ! Mais ça ne m’a pas empêché de pousser un petit coup de gueule pour l’aspect pompe à fric sur le dos de Mère Nature.

Certes, sans le développement du tourisme, il serait bien difficile d’avoir accès à de tels endroits, mais le petit voyageur que je suis rêve toujours d’aventures et de découvertes extraordinaires. Alors oui c’est bien qu’un maximum de personnes aient accès à cette merveille naturelle, mais les gars, accessible ne veut pas forcément dire dénaturé !

Iguaçu : le revers… côté argentin

Le jour suivant nous passons la frontière : nous voilà en Argentine. Ce côté du parc nous a été vanté par les voyageurs pour sa beauté et pour la proximité avec les chutes. Je reste septique, vu le petit arrière-goût amer qu’il me reste de la visite précédente.

Mais… cette fois, surprise : j’ai adoré ! OK, on est toujours dans un parc, mais l’expérience n’a rien à voir. Déjà, le prix de l’entrée est réduit de moitié et si vous venez 2 jours d’affilée (conservez votre premier ticket) vous aurez encore 50% le jour suivant pour profiter pleinement de l’endroit. A l’intérieur, pas de goudron, pas de route, pas de bus pour vous trimbaler d’un spot à l’autre. Une fois passée la toute petite zone commerciale et artisanale proche de l’entrée (rien avoir avec la grosse esplanade bondée de magasins et de restaurants du côté brésilien), on vous donne une carte et libre à vous de vous balader.

Là aussi je vous laisse découvrir les images du parc côté argentin :

Pour info, le petit sentier que nous avons emprunté au départ vers la petite cascade n’est pas bien indiqué, d’ou l’intérêt. Il est en vert sur fond vert sur la carte, vous pouvez demander la direction à prendre à l’entrée du parc. Quitte à choisir, donc, allez donc voir les chutes d’Iguazu côté argentin. Si vous en avez la possibilité, allez quand même du côté Brésilien, car le panorama reste exceptionnel, même s’il vous faut faire abstraction de l’aspect commercial.

Pour finir, je vous conseille malgré tout de prendre un bateau qui vous amènera au cœur des chutes. Oui c’est touristique, oui c’est commercial, mais j’assume tellement l’expérience est géniale !

VOYAGER PAS CHERLa rédaction vous conseille :

Voyager avec 20 euros par jour, le guide
En savoir plus

Virginie - Vie Productive.com - Fontenay-aux-roses"Enfin un guide voyage qui démonte point par point la plus courante des excuses. Non, voyager ne coûte pas forcément cher ! "

Katy Chey - Communication et marketing - Londres"Voilà un guide pour voyager qui déborde de conseils avisés et malins ! Les bons plans qu’il contient s’adressent à tous voyageurs, expérimentés ou non"

Julien Valat - Blog Vitamin-e - Montréal, Canada"Ma première lecture de ton guide m’a enthousiasmée car tu y livres un réel tour d’horizon des possibilités qui s’offrent aux voyageurs"


Vous en voulez encore ?

Articles que vous allez aimer :
Argentine
critique voyage

Il n'y a pas encore de commentaire

Ajoutez le vôtre

Note : vous n'obtiendrez pas de lien en venant commenter sur VDN. Inutile donc de venir spammer... Seuls les liens pertinents, en rapport avec le sujet seront publiés.