Les chimpanzés de « Papaye France » vous attendent au Cameroun

Sur le littoral camerounais, près d’Edéa, se trouve la minuscule île de Pongo. Bordée par la Sanaga, cette île accueille une association assez particulière, Papaye France, dont la mission est de protéger les chimpanzés de la région. De nombreuses ethnies camerounaises ont d’irréversibles habitudes de chasseur et continuent à braconner les chimpanzés. Ces singes sont d’ailleurs depuis 2001 protégés dans le cadre du Programme des Nations unies pour l’Environnement (Unep). Papaye France participe donc à cette protection et accueille régulièrement des touristes, chercheurs et autres naturalistes pour vivre une expérience unique en compagnie de nos cousins hominidés.

http://www.voyageurs-du-net.com/wp-content/uploads/2012/09/papaye-france-cameroun-700x525.jpg

Comment se rendre sur l’île de Pongo ?

Vous devez tout d’abord vous rendre à Edéa, troisième ville du pays et capitale industrielle du Cameroun. On y fabrique de l’aluminium et on y extrait de la bauxite. Faites attention à la tombée de la nuit : Edéa serait la ville au monde avec la plus grande concentration de moustiques, donc habillez-vous en conséquence, n’oubliez pas votre antipaludique et utilisez si nécessaire un répulsif anti-moustique. Depuis Edéa, vous devez vous rendre à Marienberg, en taxi-brousse ou bien en moto-taxi. La route longe le fleuve de la Sanaga. Elle est très agréable. Je vous conseille de vous renseigner à l’hôtel en face du quartier expatrié, l’hostellerie de la Sanaga, pour avoir les numéros de téléphone de Patricia, fondatrice française de l’association ou Bosko, le responsable des chimpanzés sur l’île.

Le fleuve Sanaga, près de l'île de Pongo

Le fleuve Sanaga, près de l’île de Pongo

Près de l’île de Pongo, le refuge de Bosko

Une fois que vous avez arrangé votre séjour avec les membres de l’association, vous allez faire quelques provisions, notamment des fruits pour les chimpanzés et un peu d’essence pour faire l’aller-retour en bateau. Quand j’y suis allé en 2009, je n’ai rien dû payer en plus (environ 10€). Une fois arrivé sur l’île, vous y trouverez Bosko et ses chimpanzés, vivants autour d’une cabane en bois. Des tentes sont à la disposition des visiteurs. On peut y faire du feu ; il y a de l’eau potable et quelques vivres. C’est assez rustique mais le jeu en vaut la chandelle !

Cabane de Bosko, le responsable des chimpanzés sur l'île

Cabane de Bosko, le responsable des chimpanzés sur l’île

Les activités avec les singes

Les singes résident à 2 endroits différents : les adultes sont en liberté sur l’île de Pongo et les petits chimpanzés vivent quant à eux dans des sortes de dortoirs en bois. Bosko les sort à plusieurs reprises tous les jours pour qu’ils se dégourdissent les bras et les jambes, qu’ils mangent, qu’ils jouent… En tant que visiteur, vous allez pouvoir participer à toutes les activités quotidiennes des chimpanzés. Par exemple, avec quelques membres de l’association, nous avons amené les chimpanzés sur un banc de sable et avons passé plus d’une heure et demi en leur compagnie pour des moments magiques. Les chimpanzés sont très joueurs et ont des comportements très proches de ceux des humains : curiosité, taquinerie, jalousie… Vous pouvez vous amuser par exemple à les prendre par la main. Ils vous guideront où bon leurs semblent.

S’ils vous emmènent au bord de la Sanaga, proposez-leur de boire de l’eau dans vos mains, la grimace en vaut la peine ! Si vous avez un sac à dos, prenez soin de bien le fermer. Ces petits animaux très malins adorent fouiller dans les sacoches de sac, tirer sur les fermetures, ouvrir les boutons… Sachez aussi que certains d’entre eux deviendront rapidement vos copains et n’accepteront pas que vous alliez jouer avec un autre chimpanzé. Attendez-vous donc à quelques bagarres et grognements. A part en forêt où ils peuvent vous sauter dessus depuis un arbre, les petits chimpanzés ne sont pas dangereux. Ils en restent tout de même impressionnants et vous vous apercevrez rapidement qu’ils peuvent être coriaces. Faites attention quand ils manient des objets comme un bâton ou quand ils veulent vous monter à plusieurs sur le dos. Ces petites bêtes poilues ont tout de même de la force.

Sachez aussi qu’un chimpanzé, ça sent mauvais ! Attention aux fréquentes flatulences qu’ils lâchent sans aucun scrupule. Et si l’envie vous prend d’aller vous baigner dans la Sanaga, renoncez-y. C’est un fleuve dont les contours regorgent d’eaux stagnantes, où vous encourez la bilharziose et autres maladies infâmes.

chimpanzes-ile-pongo-1

chimpanzes-ile-pongo-2

chimpanzes-ile-pongo-3

Vous pouvez y faire un bref passage d’une après-midi ou bien y rester au choix quelques jours. Mais n’hésitez surtout pas à y aller ! Partager quelques heures avec des chimpanzés, c’est vraiment une expérience inoubliable.

Vous trouverez quelques infos sur le site internet de Papaye France, malheureusement pas très souvent mis à jour. Vous y trouverez des fiches descriptives de tous les singes de l’orphelinat, pourrez y acheter de jolies cartes postales et parrainer un chimpanzé.

Vous en voulez encore ?

Articles que vous allez aimer :

Il y a 21 commentaires

Ajoutez le vôtre

Note : vous n'obtiendrez pas de lien en venant commenter sur VDN. Inutile donc de venir spammer... Seuls les liens pertinents, en rapport avec le sujet seront publiés.

  1. marie

    Bonjour, je viens de regarder votre blog et plus précisemment votre article sur l’ile de Pongo. J’ai essayé de contacter l’association mais sans succès, que ce soit par mail ou par téléphone. Je rentre de Thailande où j’ai passé deux mois dans un sanctuaire pour animaux sauvages dont des primates (dont je suis fana) et je voudrais vraiment tenter l’expérience sur cette ile. Auriez vous une piste à me souffler ????? merci d’avance.
    Marie

    • Kalagan

      Bonjour Marie.

      Il est en effet difficile de contacter l’association et de nombreuses personnes m’ont déjà posé la question. Quand j’ai voyagé au Cameroun, c’est à Edea que je me suis renseigné, dans le restaurant l’Hostellerie, à l’entrée de la ville, juste avant le pont. Patricia et Bosko sont connus là-bas (c’est d’ailleurs là que je les ai rencontrés) et si tu appelles l’Hôtel, ils pourront sûrement de donner leurs numéros de téléphone. J’ai trouvé 2 numéros différents sur internet : Ici et ici. Si ces numéros ne marchent pas, regarde dans les Guides du Routard, les Lonely Planet… L’Hostellerie est l’hôtel/restaurant le plus connu d’Edea. Tiens -nous au courant si tu vas là-bas.

      • dan

        cette assos est tres bien, mais bosco et fiston sont très très mal payés et mal traité, Patricia garde tout l argent de l association pour elle seul si elle touche 2 million elle garde + de la moitié pour faire ses voyages perso au brésil et ailleurs. moi je suis dégouté can je vois le travail de bosco et fiston

  2. Marie

    Hello Joana,
    Je ne suis pas chez moi actuellement mais je suis allée au sanctuaire wildlife rescue center, je te préciserais les coordonnées quand je reviendrais chez moi en fin de semaine prochaine.
    Marie

  3. Marie

    Kalagan,
    merci pour les infos, penses tu que l’on peut y aller une quinzaine de jours rien que pour s’occuper des chimpanzés ? ce voyage est il risqué pour une femme seule ? Y’a t il moyen de rester en contact, une fois sur place, avec ma famille ? j’ai deux grands garçons et je ne peux aller dans un endroit sans pouvoir avoir de contacts avec eux. Merci encore pour ta réponse.
    Marie

    • Kalagan

      Salut Marie.

      Quand je suis allé sur l’île, Bosko m’a dit que certains scientifiques y restaient plus d’un mois pour faire des expériences psychologiques sur les singes, dans le cadre de recherches. Y rester 2 semaines ne sera pas un problème si tu acceptes de dormir tous les soirs dans une tente, manger beaucoup de riz et de légumes, de te priver de douche (surtout, ne te baigne pas dans la Sanaga), d’utiliser la nature comme toilette… C’est assez rustique comme endroit, rien à voir avec un 3 étoiles 🙂 Il y a un village tout près de l’île où tu pourras téléphoner (il faudra à chaque fois payer l’essence pour le petit bateauy à moteur) et Edéa, grande ville camerounaise, est à 1h30 en moto.

      Je te conseille tout de même, si tu vas au Cameroun spécialement pour voir les chimpanzés, d’essayer de passer un coup de fil à l’Hostellerie, car quand j’y suis allé, c’était en 2009. Je te conseille aussi, si tu aimes la randonnée d’aventure, de faire l’ascension du Mont Cameroun, puis d’aller te reposer sur les plages de Limbé. C’est vraiment dépaysant là-bas.

      Concernant la sécurité, je ne te conseille pas de trainer tard toute seule dans la ville d’Edéa. Par contre, je me suis baladé à plusieurs reprises dans le cente ville la journée, sans aucun sentiment d’insécurité. Il y a beaucoup d’expatriés là-bas qui travaillent dans l’industrie et je ne pense pas qu’Edéa soit considérée comme ville dangereuse. Respecte juste les règles classiques de sécurité : pas de balader avec ton sac, ton appareil photo accroché en coup, pas de promenade nocture, avoir un numéro de taxi sûr …

      Tiens-nous au courant de tes recherches.

  4. Christy

    Salut Marie
    J’ai été à Pongo le 8 et le 09 février, pour d’autres raisons . Mais je peux vous certifier, c’est un coin adorable. Vous serez doublement satisfaite: les animaux votre passion et la beauté de la nature.
    Quelque soit la ville où vous vous trouvez, vous pouvez appeler l’Hostellerie La Sanaga, on vous indiquera comment arrivez d’abord à cet Hôtel et une fois sur place on vous aidera à vous rendre à Pongo. C’est pas facile mais ça en vaut la peine
    Même pour une camerounaise comme moi ça n’a pas été facile d’y arriver mais c’est beau. Soyez prudente et tout se passera bien

  5. Joey

    Bonjour Marie,
    J’aimerais savoir si tu as avancé dans tes recherches. Je suis, en effet, intéressée pour participer à ce type d’expérience. Malheureusement, moi aussi je ne peux partir qu’une quinzaine de jours environ, ceci dans un premier temps.
    Merci à Kalagan pour tes explications.

    • Marie

      Hello Joey,

      Merci pour ton commentaire, Kalagan m’a apporté pas mal d’explications, aussi, je dois maintenant savoir si je peux rester en contact par mail, sms et tel avec ma famille, c’est un peu la condition pour que je tente cette expérience, si je dois y partir ce sera sans doute en mai, et toi ?

      • Joey

        Bonjour Marie,
        Merci pour ta réponse.
        Pour ma part je ne pourrais partir qu’une quinzaine de jours au début du mois d’août. Je n’ai pas trop le choix pour l’instant sur les dates.
        Tiens moi au courant de tes avancées.

  6. Kitakidal

    Bonjour, j’ai visité le centre a décembre 2012; pour moi c’est un arnaque a touristes, désolé mais c’est mon opinion. Les prix sont trop élevés: 10.000 francs pour le guide, 10.000 pour la pirogue, 15 litres d’essence pour le moteur, 10.000 pour les fruits. No. Et en plus les petits chimpanzés, ou il y a le Mr. Bosko, sont malades. Vous avez vu leur peau?

    • Kalagan

      Salut Kitakidal.

      Content d’apprendre que le projet est toujours d ‘actualité.

      Pour répondre à ton commentaire, qu’en j’y suis allé en 2009, je n’ai pas du tout ressenti cette arnaque touristique. Je n’ai payé que 10 litres d’essence et j’ai moi-même acheté des fruits pour les animaux. Je n’ai ni payé de guide, ni payé Bosko. Les singes ne me paraissait pas malade. Bon, maitenant, cela à peut-être changé, je ne sais pas. mais même s’il faut payé un peu plus cher, passer 1 jour ou 2, voire quelques heures avec des chimpanzés, c’est quand même grandiose.

    • Roberandoz

      Bonjour , je suis trés surpris des remarques que tu fais . je ne sias pas ce que tu as payé pour ta viste mais au niveau de l’association c’est trés simple elle demande 10000 par visiteur soit 15 euros . Une participation pour le carburant de pour les fruits et moi j’ai amene 10 litres soit 10 euros et au marché d édéa j’ai pris 10 ananas à 4000 soit 7 euros et des papayes pour 2000 pour 2 euros. franchement c’est rien du tout quand tu sais que l’assos s’occupe de 21 chimpanzes dont les gros sur l’ile de pongo et je te dis pas ce que ça englouti ces animaux.Si tu es passé par une agence alors tu as paye l’agence mais pas pour l’assos Pour ce qui concerne l’état des animaux je les ai trouvé en pleine forme en janvier 2013 et j’ai appris que les vétérinaires de Maison alfort envoyait 2 benevoles tous les ans pour un suivi . je me suis permis d’appeller une volontaire qui était super anthousiaste et qui m’a confirmé que les animaux étaient en pleine forme. La meilleure preuve c’est que sur l’ile des grands il y a eu des naissances et que les bebes ont survecus.
      Moi ce que je peux dire c’est que dans 2 ans nous ne pourrons plus approcher les animaux comme actuellement et que donc il faut en profiter ….et que le boulot que fait Patricia je suis pas sur que je le ferai et en plus sans aucune aide du gouvernement et avec les problemes que connaissent toutes les assos en ce moment avec la baisse des dons.

  7. Murielle

    Bonjour,
    Je n’arrive pas à trouver le site web de l’association PAPAYE France qui s’occupe des chimpanzés au Cameroune. Dommage! La page est toujours INTROUVABLE….

  8. Kalagan

    Bonjur Murielle. Je viens également de m’apercevoir que le site internet n’est plus disponible. Attendons quelques jours : c’est peut-être juste un problème technique.

  9. DRENCOURT

    Bonsoir,
    Je vous ai envoyé un petit chèque pour nourrir les chimpanzés.Vous étiez censés m’en accuser réception,et je n’ai rien eu.Je suis déçue,et contrariée.Ce n’est pas correct.Vous n’encouragez pas les gens a vous aider.Dommage pour vous.


Laisser un commentaire