Chiapas : que visiter ? où aller ?

Vivant dans l’ouest du Guatemala sous visa touristique, je dois, celui-ci expirant après 3 mois, le renouveler régulièrement. Le visa incluant, outre le Guatemala, le Honduras, le Salvador et le Nicaragua, l’option la plus commode et la moins coûteuse pour moi est de passer la frontière du Mexique. Devant rester 72 heures hors du Guatemala pour pouvoir y retourner, j’ai donc eu l’occasion de plusieurs excursions, certaines courtes tout au sud du Chiapas, d’autres un peu plus longues, qui m’ont permis d’explorer diverses zones de cet État magnifique, le plus méridional du Mexique.

San Cristóbal de las Casas

Ma découverte de San Cristóbal remonte maintenant à février 2013. J’ai passé là une petite semaine, m’y promenant, faisant mon marché, m’y perdant, visitant ses petits musées (musées de l’Ambre, du Costume traditionnel, du Café, de la Médecine maya) et ses églises, dégustant aussi de fameux fromages locaux, dont le nom hélas ! ne m’est pas resté à l’esprit.

Rattachée au programme « Village magique » (pueblo mágico ), San Cristóbal de las Casas a même été salué comme le « plus magique des villages magiques du Mexique », en raison de son patrimoine colonial, la culture et la tradition qu’expose la ville.

De ce passage, évidemment relativement court, je retiens surtout mes deux visites au Musée de la Médecine maya, détenu par l’Organisation des médecins indigènes de l’État du Chiapas (Omiech). Il s’agit d’un lieu particulièrement intéressant en ce qu’il articule, héritage indigène capital, la connaissance des plantes et la médecine traditionnelle à des questions de défense du territoire et de la culture indigène/maya, à une conscience historique, politique et identitaire forte, donnant une idée des enjeux politiques liant identité collective et défense du territoire pour résister au capitalisme mondialisé et au libéralisme culturel.

chiapas-san-cristobal-de-las-casas

Cathédrale de San Cristóbal de las Casas

Votre guide spécialisée au Mexique

Guide Mexique

Besoin d'aide pour planifier et réaliser votre voyage au Mexique ?
Prenez contact avec Caroline, l’experte local de TraceDirecte.
Nous vous offrons un devis et vous pourrez échanger directement avec elle via votre espace client, et même l’appeler au Mexique avec un numéro gratuit ! En savoir plus en cliquant ici.

Comitán de Domínguez

J’ai découvert cette charmante petite ville du centre du Chiapas avec mon ami Marco, lui aussi expatrié au Guatemala où il donnait des cours de français. Nous devions renouveler notre visa, nous ne nous connaissions que peu ; c’est là qu’est née notre amitié.

Comitán de Domínguez est classé « village magique » (pueblo mágico) et constitue un pied-à-terre parfait pour diverses excursions dans les environs. Je recommande en particulier les cascades du Chiflón et les lacs de Montebello, classés au Patrimoine mondial de l’Unesco. Je n’ai pas eu l’occasion de visiter les ruines mayas de Chinkultic, ce que je ferai peut-être à une prochaine occasion.

Retrouver le nom de l’hôtel.

chiapas-comitan-de-dominguez

Groupe statuaire et, au second plan, l’église San José (Saint-Joseph), à Comitán de Domínguez

chiapas-comitan-de-dominguez-bis

Centre culturel Rosario Castellanos : vue intérieure de cet édifice colonial

chiapas-el-chiflon

Cascade dite du « Voile de mariée », au Chiflón, dans la région de Comitán

chiapas-montebello-01

Vue de l’un des lacs de Montebello, classés au Patrimoine mondial de l’Unesco

chiapas-montebello-02

Tapachula, le sud côtier du Chiapas et la Route du café

Tapachula est la ville que j’ai le plus visitée pour renouveler mon visa touristique, pour une raison commode : c’est la ville la plus proche de Quetzaltenango. Et, eu égard à la dangerosité de la conduite au Guatemala (la mortalité routière dépasse celle due aux homicides), j’aime autant éviter les bus interurbains : aussi charmants sont-ils vu de dehors, ils sont souvent détestables à l’intérieur – et quiconque vit au Guatemala vous le dira.

Tapachula, en soi, n’est pas une ville intéressante. Un parc central, certes animé mais guère distinct de tant d’autres, de rares restaurants et bars souvent sans grand intérêt gastronomique, pas de musées digne d’intérêt… En revanche, les environs sont plus intéressants, même s’ils ne motivent, à la vérité, en aucun cas un déplacement long.

Option relax : paresser au soleil, sur la côte. Il suffit de prendre un bus en direction de Puerto Chiapas qui dépose à Playa Linda, où se trouvent plusieurs établissements avec resto, bungalows, hamacs, piscine. L’hébergement est chérot et destiné surtout à une clientèle locale (le tourisme y est essentiellement tapachultèque et un peu guatémaltèque), mais le déplacement garantit un moment de détente très agréable, surtout en semaine, lorsque ces lieux sont vides. Je recommande en particulier Villa Veleros (conso minimum de 150 Pesos), dont mon amie Christine Michel, chef du Royal París à Quetzaltenango et qui m’y a accompagné en janvier 2015, a été invitée par les propriétaires à refaire le menu !

Option plus aventureuse : les fincas de la Route du café, dans les montagnes.

Découvertes futures ?

Le Chiapas est un État vaste, aux climats et paysages très variés. Autant dire que je suis très loin d’en avoir fait le tour et plus loin encore de le prétendre. J’aimerais, lors de prochaines sorties-prétextes pour renouveler mon visa, découvrir davantage les plages des environs de Tapachula, ainsi que le site archéologique d’Izapa, voire retourner visiter plus longuement les fincas des hautes terres.

De fait, la région, située dans l’ère maya, abonde en sites historiques : près de Comitán de Domínguez, se trouve Chinkultic, que j’irai visiter si je repasse par cette ville ; il y a aussi d’autres sites, tout au sud-ouest du Chiapas du département guatémaltèque du Petén : Bonampak, Yaxchilán, Toniná et le site « star » : Palenque. Lorsque j’aurai davantage de temps pour lire sur l’archéologie et la culture mayas, une « tournée » de ces sites me plairait beaucoup.

Plus au nord, j’aimerais me rendre à Tuxtla Gutiérrez, que je ne connais pas encore : beaucoup disent que la ville est laide, mais comme pied-à-terre pour se rendre dans les environs, au Cañon del Sumidero ou surtout à l’annuelle fête, classée au Patrimoine immatériel mondial par l’Unesco, des Parachicos, à Chiapa de Corzo.

VOYAGER PAS CHERLa rédaction vous conseille :

Voyager avec 20 euros par jour, le guide
En savoir plus

Virginie - Vie Productive.com - Fontenay-aux-roses"Enfin un guide voyage qui démonte point par point la plus courante des excuses. Non, voyager ne coûte pas forcément cher ! "

Katy Chey - Communication et marketing - Londres"Voilà un guide pour voyager qui déborde de conseils avisés et malins ! Les bons plans qu’il contient s’adressent à tous voyageurs, expérimentés ou non"

Julien Valat - Blog Vitamin-e - Montréal, Canada"Ma première lecture de ton guide m’a enthousiasmée car tu y livres un réel tour d’horizon des possibilités qui s’offrent aux voyageurs"


Vous en voulez encore ?

Articles que vous allez aimer :
Mexique
sites et patrimoine Unesco

Il n'y a pas encore de commentaire

Ajoutez le vôtre

Note : vous n'obtiendrez pas de lien en venant commenter sur VDN. Inutile donc de venir spammer... Seuls les liens pertinents, en rapport avec le sujet seront publiés.