Alleppey : à la découverte d’une Inde insolite

Capitale incontestée de la croisière fluviale, Alleppey n’a pas encore hérité du surnom de Venise du sous-continent indien, mais cela ne saurait tarder. Adossée à un réseau de canaux de centaines de kilomètres , en plein cœur du Kerala, la ville jouit d’une position unique au palmarès du tourisme en Inde. Locaux et étrangers accourent pour passer une nuit à bord d’anciennes barges à riz réaménagées en navires de luxe et s’émouvoir de la beauté des paysages. Puis ils repartent comme ils sont venus, vite fait, bien fait. Nous vous proposons 3 bonnes raisons de marquer une vraie escale à Alleppey et de visiter l’Inde autrement, dans le respect de ses habitants et de son environnement.

http://www.voyageurs-du-net.com/wp-content/uploads/2013/11/inde-insolite-alleppey-canot-traditionnel-700x466.jpg

Les backwaters en canot

L’ancienne barge à riz et son toit de palme est à Alleppey ce que la tour Eiffel est à Paris. Vous la verrez partout, illustration emblématique de l’État du Kerala, situé tout au sud de l’Inde. Et pourtant, il existe d’autres façons de découvrir les entrelacs de canaux frangés de cocotiers et de rizières. La croisière en canot est certainement la plus agréable, la plus insolite et la plus respectueuse d’un environnement fragile. Prenez place à bord d’une de ces embarcations traditionnelles actionnées à la pagaie et laissez-vous glisser au fil de l’eau. Le rythme imposé si lent et si fluide constitue une parenthèse enchantée dans ce pays de dingue.

Certains villages ne sont accessibles qu’à bord de ces barques effilées, les canaux les entourant étant trop étroits et trop peu profonds pour les autres bateaux. Vous aurez ainsi l’occasion de découvrir la vie telle qu’elle est vécue par les habitants des backwaters, à l’écart du bruit, de la poussière et de la foule, les trois mamelles de l’Inde.

inde-insolite-alleppey-canot-traditionnel

Evidemment, ces croisières en canot pourraient ressembler à l’exploitation de l’homme par l’homme. Il faut plutôt y voir un soutien économique à des familles qui n’ont pas les moyens d’investir dans un houseboat. C’est également assurer la perpétuation de traditions respectueuses de l’environnement, puisque non-polluantes. C’est enfin initier de véritables échanges avec le capitaine de votre navire et avec les villageois que vous serez amenés à rencontrer lors des différentes incursions à terre.

Pratique

Croisières de 1 à 3 personnes.
Tarif : compter 300 INR (3,62€) par heure ou 1500 INR (18,08€) par personne pour la journée complète avec les repas et les boissons.
Contact : Sumesh Ravi (anglais) : +91 94 95 97 83 99

inde-insolite-alleppey inde-insolite-alleppey-bateau

Un dimanche à la plage

De passage dans le sud de l’Inde, vos pas vous conduiront obligatoirement à Alleppey. Tâchez d’y faire escale un dimanche ou un jour férié et rendez-vous à la plage une heure ou deux avant le coucher du soleil. Vous assisterez au spectacle le plus coloré et le plus vivant qu’il vous sera donné de voir. Tous les dimanches, tout ce qu’Alleppey compte d’habitants envahit l’immense plage pour s’assurer que le soleil fera bien son plongeon dans l’océan. Les femmes revêtent leur sari le plus coloré, les hommes lissent leur moustache et font saillir leurs muscles, les enfants les plus téméraires s’aventurent au ras des vagues venant s’échouer sur le sable, les chameaux promènent sur leur dos des familles entières, les vendeurs ambulants font leur chiffre de la semaine… vous ne saurez plus où donner de la tête.

Le spectacle commence aux abords de la plage entre les rangées de rickshaws et les milliers de motos garées un peu partout. Les enfants font la queue devant le marchand de glaces, des grappes de jeunes gens roulent des mécaniques sur la promenade et en profitent pour reluquer les jolies filles. Alleppey Beach ressemblent à toutes les plages du monde et à aucune d’entre elles. Ici, point de baigneurs en maillot de bain. Les rares qui osent s’aventurer dans l’océan, le font tout habillés ; à la rigueur en caleçon et t-shirt pour les hommes. En revanche, les mêmes plans drague un peu foireux, quoique plus subtiles que sous nos latitudes ; les mêmes jeux constituants à balancer un copain à l’eau ou à faire s’élever des cerfs-volants ; les mêmes familles venant partager un bon moment ensemble.

Il y aussi les rois du frisbee qui se produisent attirant les exclamations d’une foule extatique devant leurs acrobaties. Un jeune homme lance le frisbee vers la mer tandis qu’un autre s’élance, effectue un saut périlleux et rattrape le frisbee au vol. Un vieux magicien crée l’attroupement faisant disparaître et réapparaître des pièces de monnaie à l’envie. Le rideau tombe en même temps que le soleil. Alors les familles retournent à leurs maisons, les amoureux partent papillonner à l’écart des lampadaires et les touristes se rassemblent au Harbour Restaurant, le temps d’une bière. Et ce sont les yeux pleins d’étoiles que la nuit prend place sur l’océan.

Alleppey Beach 2

Marari Beach : lézarder au paradis

Avec ses milliers de kilomètres de côtes, l’Inde offre encore l’illusion de petits paradis inexplorés ou à peine modifiés par la main de l’homme. Marari Beach fait partie de ceux-là, à seulement 15 kilomètres au nord d’Alleppey. Au bout d’une petite route longée par une rivière, quelques bungalows disséminés çà et là entre les cocotiers et un long ruban de sable léché par les vagues de la mer d’Arabie. Marari Beach doit ressembler à Goa il y a une cinquantaine d’années. A peine quelques familles de pêcheurs pour ne pas se sentir parfaitement abandonné et un vendeur de noix de coco les dimanches et jours de fête pour se désaltérer. C’est tout ce que vous trouverez.

Ah oui, il y aussi Dominic, qui vit avec sa famille à 30 mètres de la plage. Il a fait construire dans son jardin une maisonnette abritant deux chambres. Il possède également un double bungalow sur la plage qu’une mince barrière de bois sépare de l’océan et qu’il loue à un prix raisonnable. Une petite chambre à lit double avec moustiquaire et ventilateur, une salle de bain « à l’occidentale », le confort est sommaire mais c’est propret. De toute façon, le climat indien incite à passer le plus clair de son temps à l’extérieur, bien calé dans le fauteuil en rotin de la petite terrasse ou allongé sur une des chaises longues à disposition.

Amateur de yoga, de méditation, de lecture et de plaisirs simples, Marari constitue la pause idéale sur la route des vacances. Là aussi, on y échappe au tumulte de l’Inde, et on bénéficie pour soi tout seul du fracas des vagues, des étoiles au firmament et du sable dans le maillot : un peu comme Robinson Crusoë.

Marari Beach

Pratique
Informations : www.marariarapakalbeach.com
Contact : Dominic au +91 99 47 44 03 34 ou info@marariarapakalbeach.com

Alleppey : les bonnes adresses

Où dormir ?

Gowri Residence : Maison privée construite en 1946, Gowri accueille désormais les touristes de passage. Des bungalows en dur ou en palme ont été construits dans le jardin. Au total, 22 chambres confortables et bien entretenues à 500 mètres de la gare routière. L’équipe qui anime le lieu procure un vrai supplément d’âme.

Informations: www.gowriresidence.com
Tarifs : de 500 INR (environ 6€) à 2000 INR (24,10€) pour une chambre double sans ou avec air conditionné.

Où manger ?

Mushroom : si vous peinez à trouver Muhsroom, c’est facile, demandez à n’importe qui de vous indiquer Halayas. Il s’agit du restaurant voisin, réputé dans toute la ville pour ses biryanis. Mushroom est un restaurant en plein air, fréquenté par les familles musulmanes de la ville, qui viennent se délecter le soir tombé du meilleur tandoori de poulet d’Alleppey. Ajoutez à cela une atmosphère convivial et vous êtes sans nul doute dans le restaurant le plus sympa de la ville.

Informations : CCSB Road, à côté de la South Police Station. Le restaurant est localisé sur Google Maps.

Abdullah : Petite bicoque sombre à la sortie de la ville, le restaurant n’est guère accueillant. Et pourtant, on y sert le meilleur fish biryani qui soit. La sauce parfaitement épicée parfume le riz cuit à point. Le poisson n’est autre que du pomphret, rebaptisé akoli en malayalam, le poisson préféré des Indiens. Sa chair est fine et savoureuse, et ses arrêtes tellement fines qu’on peut les manger. A ne pas manquer.

Informations : Palace Road (NH47), à côté de la Traffic Police Station.

mutton biryani plat celebrations

Sisir Palace : La cuisine du Kerala est une des plus réputées du sous-continent. Paradoxalement, elle ne se retrouve jamais à la carte de nos restaurants indiens. Si vous venez jusqu’ici, vous ne pouvez pas manquer le repas traditionnel fait d’un assortiment de légumes et de chutney, de riz cuit deux fois, de papadam, de gravy et de payasam, délice sucré. Ne manque que la feuille de bananier en guise d’assiette pour avoir l’impression de partager un repas en famille. Commandez le fish meal et plongez les doigts dans votre assiette. Vous voilà un parfait Keralais.

Informations : Finishing Point Road, près de la Mini Civil Station.

Pour poursuivreCeux qui voudront en apprendre plus sur les lieux susmentionnés pourront se rendre sur le blog Astrid autour du monde et y lire ces trois articles :

VOYAGER PAS CHERLa rédaction vous conseille :

Voyager avec 20 euros par jour, le guide
En savoir plus

Virginie - Vie Productive.com - Fontenay-aux-roses"Enfin un guide voyage qui démonte point par point la plus courante des excuses. Non, voyager ne coûte pas forcément cher ! "

Katy Chey - Communication et marketing - Londres"Voilà un guide pour voyager qui déborde de conseils avisés et malins ! Les bons plans qu’il contient s’adressent à tous voyageurs, expérimentés ou non"

Julien Valat - Blog Vitamin-e - Montréal, Canada"Ma première lecture de ton guide m’a enthousiasmée car tu y livres un réel tour d’horizon des possibilités qui s’offrent aux voyageurs"


Vous en voulez encore ?

Articles que vous allez aimer :
Inde
Pas encore d'article similaire

Vous aimeriez nous proposer un article similaire ? C'est par ici !

Il y a 1 commentaire

Ajoutez le vôtre

Note : vous n'obtiendrez pas de lien en venant commenter sur VDN. Inutile donc de venir spammer... Seuls les liens pertinents, en rapport avec le sujet seront publiés.


Laisser un commentaire